Aller au contenu

Écolo­gie, crises, mondia­li­sa­tion… Marx l’in­con­tour­nable — Dossier n°13 d’Al­ter­na­tives Écono­miques

Il y a deux-cents ans, 5 mai 1818, Karl Marx nais­sait à Trèves en Rhéna­nie. Pour aller au delà de la polé­mique oiseuse sur la statut offerte par la Chine à sa ville de nais­sance ou s’épar­gner les articles apolo­gé­tiques qui ne manquent pas. Il est encore temps de se procu­rer chez son bura­liste pour 9,50€ — ou à tout moment en ligne — l’ex­cellent dossier qu’Alter­na­tive Écono­mique lui consacre.

Marx l’in­con­tour­nable

Il y a deux cents ans, le 5 mai 1818, Karl Marx nais­sait à Trèves, en Alle­magne. Jamais un intel­lec­tuel n’aura autant suscité de contro­verses, jamais un acti­viste poli­tique n’aura à ce point symbo­lisé un idéal, celui du commu­nisme, asso­cié, à tort ou à raison, à sa figure tuté­laire.

Idéa­lisé par certains, il est déclaré homme du passé par d’autres, voire honni par ceux qui le consi­dèrent comme l’ins­pi­ra­teur des régimes tota­li­taires sovié­tiques ou chinois. Marx a ainsi été déclaré mort plusieurs fois, avant de toujours ressus­ci­ter.

Marx inspire – mais surtout lègue – un corpus d’ana­lyses d’une éton­nante actua­lité quand il s’agit de penser les crises finan­cières, les biens communs, la nature du travail et même l’éco­lo­gie.

Sa passion pour la culture, la connais­sance et pour la vie insuffle à son œuvre un souffle et une moder­nité qui expliquent et justi­fient qu’on puisse le lire encore au XXIe siècle.

Au sommaire

Edito­rial

Toujours vivant !
par Julien Dour­gnon

L’homme : un intel­lec­tuel révo­lu­tion­naire

Une vie au gré de l’his­toire
par Gérard Vindt
La vie de Marx est celle d’un homme engagé dans son siècle, jusque dans sa vie privée et la préca­rité qui l’ac­com­pagne.

Engels, une amitié hors du commun
par Marie-Claude Scher­rer
Compa­gnon d’idées et de combat, ami toujours présent dans les moments diffi­ciles : dans le tandem qu’il formait avec Karl Marx, Frie­drich Engels a fait bien plus que péda­ler.

Un penseur sous influences
par Isabelle Garo
Comme tous les grands penseurs, Marx est l’hé­ri­tier d’un certain nombre d’au­teurs et de courants de pensée, qu’il réin­ter­prète, critique et contre­dit. Mais il hérite aussi de pratiques, comme d’un passé et d’un présent poli­tiques.

Un grand témoin et acteur de son époque
par Gérard Vindt
Du glanage du bois par les pauvres à la Commune de Paris, en passant par l’im­pact de l’im­pé­ria­lisme britan­nique, Marx a analysé les événe­ments écono­miques avec une grille de lecture dans la lignée de son évolu­tion poli­tique.

Les concepts : du travail à la valeur travail

La défi­ni­tion marxiste du travail
par Pierre-Yves Gomez
Alors que pour la théo­rie libé­rale, c’est la combi­nai­son du travail, du capi­tal et de l’en­tre­pre­neur qui crée la valeur, Marx donne au travail le rôle central dans le proces­sus produc­tif.

Le maté­ria­lisme histo­rique
par Bernard Chavance
Marx a construit sa réflexion autour du rôle de l’éco­no­mie dans l’his­toire de l’hu­ma­nité. Une analyse qui suscita rapi­de­ment le débat.

Le féti­chisme de la marchan­dise
par Anselm Jappe
Marx a mis en avant le rôle déter­mi­nant des choses et des objets produits dans les rapports entre les personnes. D’où son concept de féti­chisme des marchan­dises.

Essen­tielle lutte des classes
par Jean-Pierre Durand
Pour former une classe, les indi­vi­dus doivent notam­ment mener une lutte commune contre une autre classe. Cette oppo­si­tion est, à toutes les époques, le moteur de l’his­toire.

Loi de la valeur, plus-value et accu­mu­la­tion
par Jean-Marie Harri­bey
Dans l’ana­lyse de Marx, la plus-value, extorquée au travailleur par le biais de l’achat de sa force de travail, est réin­tro­duite dans la produc­tion pour alimen­ter l’ac­cu­mu­la­tion du capi­tal.

Une écono­mie poli­tique : un corpus toujours d’ac­tua­lité

Des outils pour comprendre le XXIe siècle
par Michel Husson
En s’ap­puyant sur les travaux de ses prédé­ces­seurs, Marx s’ins­crit dans l’his­toire de la pensée écono­mique. Il n’en est pas moins le fonda­teur de la macroé­co­no­mie moderne.

La stupé­fiante hypo­thèse du « gene­ral intel­lect »
par Yann Moulier-Boutang
Karl Marx démontre qu’a­vec le machi­nisme, la créa­tion de la richesse dépend moins du travail que de la puis­sance méca­nique asso­ciée au niveau scien­ti­fique et tech­no­lo­gique géné­ral.

« Les moyens de penser des utopies concrètes »
entre­tien avec Carlo Vercel­lone
Les travaux de Karl Marx offrent des ressources pour conce­voir l’éco­no­mie et la société hors du carcan libé­ral.

Le théo­ri­cien des crises finan­cières
par Robert Boyer
Karl Marx décrypte les consé­quences de l’uti­li­sa­tion de la monnaie non plus comme vecteur d’échanges, mais comme valo­ri­sa­tion du capi­tal au travers de son accu­mu­la­tion.

La mondia­li­sa­tion ou l’iné­gal échange
par Samir Amin
Les concepts marxistes rendent possible une théo­rie de l’ex­ten­sion contem­po­raine du capi­ta­lisme à l’échelle mondiale, avec sa dimen­sion pola­ri­sante.

Les biens communs ou la propriété réin­ven­tée
par Benja­min Coriat
Karl Marx ne s’op­pose pas à la propriété privée en soi. Il inter­roge la légi­ti­mité de ce droit et défend celle des droits des pauvres, notam­ment celui de parta­ger des biens communs.

Un précur­seur de l’éco­lo­gie
par Michel Husson
Tantôt « promé­théen », tantôt produc­ti­viste dans sa vision de la rela­tion homme-nature, Karl Marx n’en fait pas moins la critique du capi­ta­lisme, voué à épui­ser toutes les ressources.

Marx, trop écono­miste ?
par Philippe Frémeaux
Si l’œuvre de Marx a posé des bases incon­tour­nables de l’éco­no­mie poli­tique qui sont toujours d’ac­tua­lité, certains éléments appellent le débat, voire la critique.

De l’ef­fon­dre­ment du capi­ta­lisme
par Denis Clerc
Karl Marx annonçait la chute du capi­ta­lisme en raison de la baisse inéluc­table du taux de profit. Il n’en fut rien et le système a perduré. Mais d’autres limites le guette.

Posté­rité : une théo­rie pour l’ac­tion

Marx est-il commu­niste ?
par Jean-Nuna Ducange
S’il a cosi­gné le Mani­feste du Parti commu­niste avec Frie­drich Engels, la pensée de Karl Marx ne saurait être réduite aux divers commu­nismes qui se sont récla­més de lui.

Une influence intel­lec­tuelle durable
par Anselm Jappe
Au-delà de leurs réper­cus­sions histo­riques et poli­tiques, l’œuvre de Karl Marx et son enga­ge­ment conti­nuent de marquer les sciences humaines et la philo­so­phie.

Des partis aux syndi­cats, une réfé­rence majeure
par Gérard Vindt
L’ana­lyse écono­mique du capi­ta­lisme et l’en­ga­ge­ment poli­tique de Karl Marx ont inspiré plusieurs géné­ra­tions de mili­tants ouvriers et poli­tiques. Y compris pour justi­fier plusieurs dérives en son nom.

Faut-il lire Marx aujourd’­hui ?
entre­tien avec Jean-Marc Daniel et Robert Boyer
Karl Marx peut-il nous aider à comprendre le système écono­mique actuel ? Robert Boyer et Jean-Marc Daniel en débattent.

Quelques ouvrages sur Marx

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *