Aller au contenu

Éduca­tion: ampli­fions la lutte contre les LGBT­pho­bies !

Un appel paru dans la presse

ÉDUCATION – « Refon­da­tion de l’École », « ABCD de l’éga­lité », « Grande mobi­li­sa­tion pour les valeurs de la Répu­blique »: depuis 2012, les projets pour l’École affichent l’am­bi­tion de construire une École plus juste dans laquelle l’Éga­lité serait une réalité pour permettre la réus­site de tou-tes les élèves. Aujourd’­hui, dans cette École, quelle est la place des jeunes lesbiennes, gays, bi-es et trans (LGBT) ou de jeunes qui s’in­ter­rogent sur leur orien­ta­tion sexuelle, leur iden­tité de genre?

En juillet 2013, dans la conti­nuité du « programme d’ac­tions gouver­ne­men­tal contre les violences et les discri­mi­na­tions commises à raison de l’orien­ta­tion sexuelle ou de l’iden­tité de genre », Michel Teychenné remet­tait au ministre de l’Édu­ca­tion natio­nale un rapport inti­tulé « Discri­mi­na­tions LGBT-phobes à l’École, États des lieux et recom­man­da­tions ». Vincent Peillon décla­rait alors: « L’ho­mo­pho­bie, qui contre­dit le droit à l’édu­ca­tion de tous, le droit à la protec­tion contre toutes les formes de violence, qui conduit souvent à une détresse psycho­lo­gique qui mène jusqu’au suicide, ne doit plus être bana­li­sée ». Nous avons donc pensé que les choses allaient enfin chan­ger.

Et depuis? Aucune mesure concrète n’a été prise pour lutter contre les LGBT­pho­bies à l’École. Pire, les rares actions menées ont été margi­na­li­sées, ou leur portée réduite, comme la campagne annuelle menée par le minis­tère de l’Édu­ca­tion depuis 2010 et relayant vers Ligne Azur.

Pour­tant, partout dans les écoles, collèges, lycées, univer­si­tés, les jeunes LGBT ou présumé-es l’être sont les cibles poten­tielles de moque­ries, insultes, rejet, harcè­le­ment, violences. Le rapport Teychenné le rappe­lait: « Les consé­quences néfastes de l’ho­mo­pho­bie sur le bien-être des jeunes concerné-es ne sont plus à démon­trer », perte d’es­time de soi, peur, isole­ment, échec scolaire, dépres­sion et, parfois, suicide.

Auprès de qui ces personnes peuvent-elles trou­ver de l’aide? Au sein de nombreuses familles, l’ho­mo­sexua­lité est un non-dit, parfois un facteur de rejet. A l’École, les ques­tions de l’orien­ta­tion sexuelle, de l’iden­tité de genre restent trop souvent taboues. Les jeunes LGBT, décou­vrant les senti­ments amou­reux, la sexua­lité, sont ainsi trop souvent seul-es pour faire face à leurs inter­ro­ga­tions.

Monsieur le Premier ministre, nous prenons acte de votre volonté de « donner à tous les enfants de la Répu­blique, sans distinc­tion, les moyens de réus­sir ». Madame la ministre de l’Édu­ca­tion natio­nale, de l’En­sei­gne­ment supé­rieur et de la Recherche, nous prenons acte de votre promesse de « prin­temps citoyen », et votre rappel de l’im­por­tance de l’édu­ca­tion à la citoyen­neté, à la « non discri­mi­na­tion », au « respect de la dignité de la personne ».

Assez de mots! Nous appe­lons aujourd’­hui les pouvoirs publics à enfin mettre en place une poli­tique ambi­tieuse de lutte contre les LGBT­pho­bies à l’École et dans les univer­si­tés

Les programmes scolaires de l’école élémen­taire et du collège vont être réécrits. L’en­sei­gne­ment moral et civique vient d’être défini. Au même titre que les autres discri­mi­na­tions, les LGBT­pho­bies doivent y être clai­re­ment mention­nées. Il est temps d’en finir avec les stéréo­types sur les personnes LGBT, les repré­sen­ta­tions univoques du senti­ment amou­reux, temps de favo­ri­ser la connais­sance de la plura­lité des familles! L’État doit veiller à ce que ces sujets soient trai­tés dans tous les établis­se­ments, publics et privés sous contrat, et four­nir aux équipes péda­go­giques et éduca­tives des ressources permet­tant d’abor­der ces conte­nus d’en­sei­gne­ment légi­times avec la rigueur néces­saire.

Les écoles supé­rieures du profes­so­rat et de l’édu­ca­tion (ESPE) doivent former à la lutte contre les LGBT­pho­bies tous les person­nels de l’Édu­ca­tion natio­nale et de l’en­sei­gne­ment supé­rieur, en s’ap­puyant sur des travaux univer­si­taires, à encou­ra­ger, et en inscri­vant la lutte contre toutes les discri­mi­na­tions dans le tronc commun de forma­tion.

Le parte­na­riat avec les asso­cia­tions agréées est précieux; leur exper­tise accom­pagne les person­nels dans leurs missions. Les asso­cia­tions de parents d’élèves sont quant à elles des inter­lo­cu­trices privi­lé­giées pour infor­mer et sensi­bi­li­ser les familles.

Ces mesures simples et concrètes exigent en revanche une réelle volonté. Madame la ministre, soyez à la hauteur de vos décla­ra­tions, soyez à la hauteur du courage dont, chaque jour, les personnes lesbiennes, gays, bi-es et trans doivent faire preuve pour trou­ver leur place à l’école et dans notre société.

Signa­taires:

Collec­tif éduca­tion contre les LGBT­pho­bies en milieu scolaire et univer­si­taire (FCPE, Ferc-CGT, FSU, Fep et Sgen-CFDT, Sud éduca­tion, UNEF, UNL, FIDL…)
Asso­cia­tions: Contact, Estim’, Inter-LGBT , Ligne Azur, SOS homo­pho­bie;
ARGEF (asso­cia­tion de recherche pour le genre en éduca­tion et forma­tion); Les EfFRONTé-e-s; Epicène; Marche Mondiale des Femmes – France; Osez le fémi­nisme

Arnaud Ales­san­drin, Socio­logue, Univer­sité de Bordeaux
Natha­lie Allain Djer­rah, Prési­dente des Enfants d’Arc-en-ciel (EAC)
Hervé Basire, Secré­taire géné­ral de la FERC-CGT
Fatima-Ezzahra Beno­mar, Les efFRONTé-e-s
Hélène Bidard, Adjointe à la Maire de Paris Char­gée de l’éga­lité femmes/hommes, de la lutte contre les discri­mi­na­tions et des droits de l’Homme
Isabelle Cabat-Hous­sais, Profes­seure des écoles, ancienne mili­tante de Mix’­cité
Philippe Castel, Ancien porte-parole de l’In­ter-LGBT
Isabelle Collet, Maître d’en­sei­gne­ment et de recherche, Univer­sité de Genève
Annick Coupé, Syndi­ca­liste
Caro­line Dayer, Univer­sité de Genève
Chris­tine Delphy, Direc­trice de recherche émérite CNRS
Patrick Désiré, Secré­taire géné­ral de la CGT Educ’ac­tion
Karine Espi­neira, LIRCES, Univer­sité de Nice Sophia Anti­po­lis
Cécile Gondard-Lalanne, Co-délé­guée géné­rale de l’Union Syndi­cale Soli­daires
Berna­dette Groi­son, Secré­taire géné­rale de la FSU
Serge Héfez, Pédo­psy­chiatre
Anne Hidalgo, Maire de Paris
Sylvie Laillier, Co-secré­taire fédé­rale de SUD éduca­tion
Bruno Lamour, Secré­taire géné­ral de la Fep-CFDT
Joëlle Magar-Braeu­ner, Docto­rante, forma­trice égalité et genre
William Marti­net, Président de l’UNEF
Caro­line Mécary, Conseillère de Paris
Philippe Meirieu, Profes­seur émérite en sciences de l’édu­ca­tion à l’uni­ver­sité Lumière-Lyon 2, Vice président de la Région Rhône-Alpes délé­gué à la forma­tion tout au long de la vie
Nicole Mosconi, Profes­seure émérite en Sciences de l’édu­ca­tion à l’Uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre La Défense
Nawak, Dessi­na­teur de presse
Cécile Otto­galli, MCF STAPS, Univer­sité de Lyon1
Benja­min Parent, Réali­sa­teur
Lorena Parini, Maître d’en­sei­gne­ment et de recherche, Insti­tut des études genre, Univer­sité de Genève
Gaël Pasquier, Univer­sité Paris Est Créteil -ESPE
Mikaël Pawe­lek, membre du Collec­tif confé­dé­ral LGBT de la CGT
Claire Pontais, Forma­trice à l’ESPE de Caen, syndi­ca­liste
Cha Prieur, ATER, univer­sité Paris-Sorbonne
Réjane Sénac, Char­gée de recherche – Sciences Po (CEVIPOF, PRESAGE)
Frédé­ric Sève, Secré­taire géné­ral du Sgen-CFDT
Pierre Serne, Mili­tant de l’éga­lité des droits, vice-président de la région Île-de-France
Nicola Sirkis, Artiste chan­teur
Bruno Solo, Comé­dien
Michel Teychenné, Auteur du rapport « Discri­mi­na­tions LGBT-phobes à l’école – état des lieux et recom­man­da­tions »
Sylvie Tissot, Profes­seure au dépar­te­ment de sciences poli­tiques de l’uni­ver­sité de Paris VIII
Alexandre Urwicz, Président de l’As­so­cia­tion des familles homo­pa­ren­tales (ADFH)
Françoise Vouillot, Maîtresse de confé­rences en psycho­lo­gie de l’orien­ta­tion, Membre du Haut conseil à l’Ega­lité Femmes/Hommes, Respon­sable du groupe OriGenre
Alix Béran­ger, mili­tante

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.