Aller au contenu

Enfin la révi­sion du PPI de Civaux

Inter­ve­nir en tant que citoyen-ne

la révi­sion du PPI de Civaux est enfin lancée, avec presque un an de retard (le PPI aurait du être révisé en mai 2015). Le 16 dec. une annonce légale est parue dans la NR pour annon­cer la publi­ca­tion du projet de révi­sion du PPI pour consul­ta­tion publique, du 02 janvier au 02 février 2015.
Le projet de PPI révisé sera mis à dispo­si­tion du public dans la zone du PPI (rayon de 10 km autour de la centrale) qui comprend 19 communes et en plus à la préfec­ture de Poitiers ainsi qu’à la sous-préfec­ture de Mont­mo­rillon.
Les citoyen(e)s ont ainsi la possi­bi­lité de consi­gner dans un registre (comme dans une enquête d’uti­lité publique) leurs remarques concer­nant ce PPI.
Pour prépa­rer cette consul­ta­tion vous pouvez lire le PPI actuel sur le site de la préfec­ture :
http://vienne.gouv.fr/content/search?Sear­chText=PPI+Ci­vaux&Sear­chBut­ton.x=12&Sear­chBut­ton.y=13

Ce docu­ment est lourd à consul­ter dans son ensemble, mais les citoyens ont inté­rêt à se concen­trer sur ce qui les concerne direc­te­ment en cas d’ac­ci­dent:

  • La mise à l’abri
  • la prise de compri­més d’iode
  • L’éva­cua­tion
  • La circu­la­tion dans le péri­mètre du PPI
  • Le trai­te­ment de l’ac­ci­dent dans les établis­se­ments scolaires (PPMS).

Les habi­tants des 19 communes sont les premiers concer­nés par le PPI de Civaux.
Mais les habi­tants d’une zone élar­gie à la conta­mi­na­tion possible d’un acci­dent nucléaire majeur aussi, car dans ce cas le « plan natio­nal de réponse à un acci­dent nucléaire majeur » serait appliqué dans toute la zone concer­née. En fait, le PPI qui limite sa compé­tence à un rayon de 10 km autour de Civaux n’ap­porte une réponse qu’ à un inci­dent grave de niveau 3/ échelle INES, sans pollu­tion externe signi­fi­ca­tive. Dès lors qu’un acci­dent se produi­rait à Civaux (niveau 4 et plus sur échelle INES) avec conta­mi­na­tion externe qui dépas­se­rait la fron­tière des 10 km, il faudrait déclen­cher le plans natio­nal.
Les habi­tants de Poitiers et de Mont­mo­rillon doivent non seule­ment se sentir concer­nés, mais aussi se sentir repré­sen­tants de l’en­semble des habi­tants de la Vienne et d’ailleurs.

Jacques Terra­cher, membre de la CLI de Civaux.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.