Aller au contenu

« Les faits sont têtus » : vingt ans de déni sur le rôle de la France au Rwanda (1994–2014)

Par Alain Gabet et Sébas­tien Jahan

Cette deuxième partie : lâche­tés poli­tiques et compli­ci­tés média­tiques, est la suite de la première : « Les faits sont têtus : vingt ans de déni sur le rôle de la France au Rwanda (1994–2014)« 

« Le 7 avril 2015, l’ély­sée annonçait la déclas­si­fi­ca­tion de docu­ments émis entre 1990 et 1995 par la prési­dence de la Répu­blique et concer­nant le rôle de la France au Rwanda. Il est trop tôt pour dire si cette déci­sion repré­sente une véri­table avan­cée sur le chemin de la vérité ou s’il s’agit d’une simple opéra­tion de commu­ni­ca­tion pour atté­nuer l’im­pact de révé­la­tions sans cesse plus nombreuses. Une chose est sûre : les diri­geants français, long­temps suivis par l’im­mense majo­rité des médias, n’ont jamais cessé de défendre une version falsi­fiée de l’his­toire. Après avoir exposé dans le précé­dent numéro les grandes étapes du travail des cher­cheurs pour recons­ti­tuer les faits, cette seconde partie entend éclai­rer les moti­va­tions poli­tiques et géos­tra­té­giques d’un tel achar­ne­ment dans le déni. »

La suite ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.