Aller au contenu

Les faits sont têtus : vingt ans de déni sur le rôle de la France au Rwanda (1994–2014)

Un article de Alain Gabet et Sébas­tien Jahan

Les accu­sa­tions lancées par Paul Kagame à l’oc­ca­sion des dernières commé­mo­ra­tions du géno­cide des Tutsi ont ravivé les contro­verses sur la respon­sa­bi­lité de la France dans cette tragé­die, contrai­gnant une nouvelle fois nos gouver­nants à un démenti offusqué. Les faits, pour­tant, donnent raison au président rwan­dais : en 1994, les auto­ri­tés françaises ont bel et bien protégé et épaulé les géno­ci­daires. Le premier volet de cette contri­bu­tion s’em­ploie à repé­rer les étapes de la recons­ti­tu­tion, par des enquê­teurs et des cher­cheurs, des diffé­rents aspects de cette impli­ca­tion crimi­nelle. Dans le prochain numéro, une seconde partie ques­tion­nera le diffi­cile chemi­ne­ment dans l’opi­nion d’une vérité occul­tée ou brouillée par une partie des médias et la grande majo­rité de la classe poli­tique.

La suite ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.