Aller au contenu

Faut-il chan­ger notre calen­drier et modi­fier les paroles de la Marseillaise ?

Lors d’une réunion sur la laïcité orga­ni­sée par la Ligue de l’En­sei­gne­ment, le Toit du Monde et la Maison de la Gibau­de­rie deux propo­si­tions d’ac­tions ont été avan­cées

Deman­der au gouver­ne­ment la créa­tion d’un calen­drier laïc et répu­bli­cain, élaboré démo­cra­tique­ment :

Alors que la loi de 1905 a instauré la sépa­ra­tion des églises et de l’État et exige la neutra­lité de celui-ci à l’égard de toutes les reli­gions, le calen­drier français inclue plus de fêtes chré­tiennes ( et unique­ment chré­tiennes ) que de fêtes qui concernent l’en­semble de la nation ( 1er mai – 14 juillet …).

Les élément du débat : Le calen­drier laïc doit-il exclure toute réfé­rence reli­gieuse ( et faudra-t-il alors auto­ri­ser les croyants des diffé­rentes reli­gions à se mettre en congés pour certaines de leurs fêtes ) ou le calen­drier doit-il prévoir, par exemple, un jour férié pour chacune des prin­ci­pales reli­gions, par soucis d’im­par­tia­lité mais en sachant qu’il ne sera pas possible de les satis­faire toutes ?

Deman­der de modi­fier les paroles de la Marseillaise :

Notre hymne ne devrait-il pas véhi­cu­ler des valeurs qui sont celles d’aujourd’­hui ? Peut-on promou­voir les droits de l’Homme, combattre le racisme, respec­ter les diffé­rences qui ne sont pas contraires aux droits univer­sels comme autant de richesses et main­te­nir par exemple la mention de « sang impur ».

Les éléments du débat : On peut consi­dé­rer que l’hymne natio­nal doit véhi­cu­ler des valeurs d’aujourd’­hui et modi­fier ses paroles ou choi­sir un autre chant. Ou bien consi­dé­rer comme notre ami Louis-Charles Morillon, mili­tant d’as­so­cia­tions d’an­ciens résis­tants, qu’il faut respec­ter le contexte histo­rique de la Marseillaise, comprendre que certains mots n’avaient pas la même conno­ta­tion qu’à notre époque,   impur  par exemple, n’avait pas de conno­ta­tion raciste ) se souve­nir de ceux qui ont chanté la Marseillaise ou le Chant des Parti­sans face aux pelo­tons d’exé­cu­tion nazis …

La démarche propo­sée pour ces deux actions :

  • consti­tuer un collec­tif ( asso­cia­tions et indi­vi­dus ) , le débat n’étant pas clos

  • lancer une péti­tion natio­nale

  • s’adres­ser aux élus, aux pouvoirs publics

Comment être informé, comment parti­ci­per au collec­tif ?

contact : calen­drie­re­pu­bli­cain@g­mail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.