Aller au contenu

Grèce : pourquoi la capi­tu­la­tion ? Une autre voie est possible

Une vidéo d’in­ter­view d’Éric Tous­saint

Titres des diffé­rents chapitres :

  • La commis­sion d’au­dit citoyen de 2011
  • La posi­tion de la direc­tion de Syriza vis-à-vis du Comité d’au­dit citoyen de 2011
  • Le programme de Syriza aux élec­tions légis­la­tives de mai-juin 2012
  • Fin 2012 : La direc­tion de Syriza modère ses propo­si­tions
  • Octobre 2013 : Alexis Tsipras souhaite une confé­rence euro­péenne sur la dette publique
  • Syriza devient le premier parti de Grèce aux élec­tions euro­péennes de mai 2014
  • La victoire de janvier 2015
  • L’ac­cord funeste du 20 février 2015 avec les créan­ciers insti­tu­tion­nels
  • Une autre poli­tique était souhai­table et possible
  • Lance­ment de la commis­sion pour la vérité sur la dette grecque par la Prési­dente du Parle­ment hellé­nique.
  • Le gouver­ne­ment grec ne s’ap­puie pas sur l’au­dit
  • Du réfé­ren­dum du 5 juillet à l’ac­cord du 13 juillet 2015
  • Les leçons de la capi­tu­la­tion du 13 juillet
  • Une monnaie complé­men­taire dans le cadre d’un plan B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.