Aller au contenu

là-bas si j’y suis : L’in­tello et l’ou­vrier. Débat Frédé­ric Lordon et Jean-Pierre Mercier

Un cadeau bien­ve­nue de Là-bas si j’y suis « Plus près des jetables que des notables » :

« NOUS NE REVENDIQUONS RIEN. » Lancée à la foule au départ du mouve­ment NUIT DEBOUT, la formule de Frédé­ric LORDON n’a pas manqué de choquer un mili­tant ouvrier comme Jean-Pierre MERCIER, délé­gué syndi­cal CGT engagé corps et âme dans la lutte contre PSA et que montre admi­ra­ble­ment le film COMME DES LIONS. Depuis tout juste un mois, des contre-feux s’al­lument dans le pays. Ça part et ça parle dans tous les sens. Mais on s’ac­corde sur la néces­saire conver­gence des luttes. Nous avons proposé à Frédé­ric LORDON et Jean-Pierre MERCIER de venir débattre.

[VIDÉO : 40’18] CADEAU pour le 1er mai, la vidéo de cette rencontre est tempo­rai­re­ment en accès libre, grâce aux Abon­nés Modestes et Géniaux : la-bas.org/la-bas-maga­zine/entre­tiens/l-intello-et-l-ouvrier-debat-frede­ric-lordon-et-jean-pierre-mercier

[RADIO : 1h30] Et retrou­vez la version RADIO dans notre LÀ-BAS Hebdo #46 « Syndi­cats debout ? Dialogue entre Frédé­ric Lordon et Jean-Pierre Mercier » : la-bas.org/les-emis­sions-258/les-emis­sions/2015–16/syndi­cats-debout-dialogue-entre-frede­ric-lordon-et-jean-pierre-mercier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.