Aller au contenu

La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx

Après Le Dernier-Marx : critique radi­cale de la valeur travail, Philippe Bayer, mili­tant de Ensemble 86, nous propose un deuxième ouvrage et nous invite à penser une refon­da­tion du marxisme

Après Le Dernier-Marx : critique radi­cale de la valeur travail, Philippe Bayer, mili­tant de Ensemble 86, nous propose un deuxième ouvrage et nous invite à penser une refon­da­tion du marxisme

La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx
Maté­riaux pour une refon­da­tion du marxisme
Collec­tion Ouver­ture philo­so­phique aux Éditions L’Har­mat­tan (25€)

Ce livre s’ins­crit dans une réflexion sur la Critique radi­cale asso­ciée à ce qu’on peut appe­ler le Dernier-Marx. Ce Dernier-Marx, on peut le lire dans l’édi­tion française du Capi­tal en un repo­si­tion­ne­ment de Marx, venant problé­ma­ti­ser sa pensée objec­tive précé­dente, qui récep­tion­nait un donne du mode de produc­tion capi­ta­liste pour l’in­ter­pré­ter comme un donne de l’his­toire, et prenait ainsi les vessies du capi­tal pour des lanternes de l’his­toire. À cette entre­prise ruineuse pour le mouve­ment ouvrier, le Dernier-Marx substi­tue une problé­ma­tique radi­ca­le­ment subjec­tive a partir d’une onto­lo­gie de l’iden­ti­té vitale.
Dans un précé­dent ouvrage, l’au­teur a déve­loppé le premier moment de cette relec­ture que consti­tuait la critique radi­cale de la valeur-travail par le Dernier-Marx. Dans cet ouvrage, cette relec­ture se pour­suit en abor­dant la critique radi­cale de l’argent et du capi­tal, toujours chez ce Dernier-Marx. Cepen­dant, parce que les modi­fi­ca­tions appor­tées par Marx au Capi­tal ne concernent essen­tiel­le­ment que son premier chapitre, au-delà d’avan­cées certaines, cette critique radi­cale se révèle soit insuf­fi­sante, soit à elabo­rer en ciblant ce qui, dans les textes, ne reflète pas la réécri­ture impor­tante du premier chapitre, mais relève toujours de la problé­ma­tique de la premiè­ree­di­tion alle­mande.
Par ce travail, l’au­teur entend parti­ci­per à une Refon­da­tion du marxisme, afin de lui donner les armes lui permet­tant de repondre effec­ti­ve­ment à un enjeu dicté par une logique du capi­tal, menant de plus en plus évi­dem­ment nos societes dans le mur, si on la laisse opérer.

Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx »

  1. Ping : Le Dernier-Marx : critique radicale de la valeur travail — Matériaux pour une refondation du marxisme « Reve 86

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.