Aller au contenu

Sont-ils/elles tou.tes Char­lie ?

Pendant les tragiques événe­ments, les dénis de démo­cra­tie conti­nuent

Encore dans l’émo­tion de cette semaine sanglante, ce matin je suis sous le coup de la signa­ture de la DUP pour la ligne LGV Poitiers-Limoges dont nous venons d’ap­prendre la publi­ca­tion au JO. Elle a été signée hier samedi 11 janvier 2015, à la veille du délai de vali­dité de l’enquête d’uti­lité publique de 2013.

Le premier ministre, la ministre de l’éco­lo­gie et le secré­taire d’Etat au trans­ports, pour­tant tous mobi­li­sés par les atten­tats ont trouvé le temps de signer l’au­to­ri­sa­tion de réali­ser ce projet inutile et absurde. Un sale coup porté contre nos terri­toires du Sud Vienne et du Nord Limou­sin et contre l’en­vi­ron­ne­ment. L’exemple même de l’au­tisme de nos poli­tiques et d’une démo­cra­tie en panne, inca­pable d’en­tendre la voix de ses citoyens. Atter­rant ! Révol­tant !
Heureu­se­ment la lutte du collec­tif NON à la LGV Poitiers-Limoges va conti­nuer, notam­ment sur le plan juri­dique, les motifs de recours étant nombreux.
Et il faudrait crier avec ces gens là au nom de la liberté ? celle de la gouver­nance finan­cière et de la libre concur­rence ?
Non, nous ne sommes pas tous Char­lie !

Chris­tian Lanneau

 

(le dessin de cet article est tiré du site http://www.chap­te­lat.com)

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.