Aller au contenu

Laïcité, quand tu nous tiens…

Un village de la laïcité était présent ce 9 décembre à Poitiers

Chaque année depuis 2009, autour du 9 décembre – date anni­ver­saire de la Loi de 1905 dite de sépa­ra­tion des églises et de l’état- le Collec­tif Laïcité de la Vien­ne* commé­more à sa façon cette loi majeure en deman­dant que ce jour devienne « Jour­née natio­nale de la Laïcité ».

Les atten­tats de janvier et novembre 2015 ont incité de nouveaux acteurs à s’en­ga­ger avec nous afin de donner davan­tage d’am­pleur à l’évé­ne­ment. C’est ainsi que la ville de Poitiers nous a rejoints en même temps que le Toit du Monde. Cela a permis d’ins­tal­ler un « Village de la Laïcité » sur le square de la Répu­blique, à côté de la rue de la Laïcité créée en 2012. L’inau­gu­ra­tion offi­cielle de ce village mercredi dernier a rassem­blé 2 à 3 fois plus de monde que nos initia­tives des années précé­dentes. On ne va donc pas faire la fine bouche…

Disons simple­ment qu’il est dommage d’avoir attendu les funestes atten­tats récents pour redé­cou­vrir ou se souve­nir de cette valeur essen­tielle pour le vivre ensemble qu’est la Laïcité.

Nous n’ou­blions pas pour autant les diver­gences qui nous opposent à la majo­rité muni­ci­pale de Poitiers au sujet des finan­ce­ments géné­reux qu’elle octroie depuis l’ère Santrot aux écoles privées sous contrat d’as­so­cia­tion situées sur son terri­toire. Au risque d’ap­pa­raître « ringards », pour nous les fonds publics devraient être réser­vés à l’école publique, surtout quand il n’est pas obli­ga­toire d’en donner aux écoles privées, aux mater­nelles notam­ment.

Certes la Laïcité ne s’op­pose pas aux reli­gions. Néan­moins la loi de 1905 consacre bien la sépa­ra­tion des églises et de l’état et la seule école de la Répu­blique, l’école pour tous, c’est l’école publique ; c’est elle qui doit béné­fi­cier des deniers publics néces­saires à son meilleur fonc­tion­ne­ment, pas les écoles créées par les églises qui doivent en assu­mer elles-mêmes le fonc­tion­ne­ment. Notre école publique, malgré toute la bonne volonté de ses ensei­gnants, ne parvient pas à réduire les inéga­li­tés,  à offrir des possi­bi­li­tés d’as­cen­seur social aux plus défa­vo­ri­sés, à élever chacun à deve­nir un citoyen apte à réflé­chir, discu­ter, argu­men­ter et choi­sir. Elle mérite donc toute l’at­ten­tion des pouvoirs publics pour donner des pers­pec­tives à tous ses élèves et ne pas les conduire à la déses­pé­rance.

Afin que chacun puisse trou­ver sa place dans notre société et parti­ci­per à sa trans­for­ma­tion.

.

Pierre Vallat, membre de l’OVL 86, 12 décembre 2015

*Le Collec­tif Laïcité de la Vienne est consti­tué de l’Ob­ser­va­toire de Vigi­lance Laïque (OVL 86) qui regroupe les orga­ni­sa­tions complé­men­taires de l’école publique, de la Ligue des Droits de l’Homme, de diffé­rentes loges maçon­niques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.