Aller au contenu

Le Front de Gauche de Mont­mo­rillon soutient les parents d’élèves

commu­niqué de presse

Le minis­tère de l’Édu­ca­tion Natio­nale par l’in­ter­mé­diaire de l’Ins­pec­tion d’aca­dé­mie de la Vienne, assisté de M le Maire de Mont­mo­rillon, a décidé de fermer deux écoles dans la commune de ce dernier.

La poli­tique de nos diri­geants, droite et parti socia­liste confon­dus, reste la même : ferme­ture des services publics dans nos villages et petites villes ; sous prétexte que les services publics dans les régions rurales coûtent chers à nos finances publiques.

C’est une logique d’éco­no­mie à court terme qui est appliquée.

Le gouver­ne­ment actuel applique ainsi à la lettre les réformes voulues par la droite : dépouiller les communes et dimi­nuer le nombre d’écoles, le tout avec la compli­cité d’un maire plus soucieux de faire des écono­mies, en raison de la baisse des dota­tions, que de soute­nir ses admi­nis­trés, parents et enfants de sa commune ; maire, qui, dans l’opa­cité la plus totale, propose lui-même les sites qui seront fermés. Les ferme­tures de ces deux sites n’ont, à aucun moment, été évoqués ; cela s’est fait sans  aucune consul­ta­tion.

Chaque fois qu’une école ferme, ce sont les condi­tions de vie des parents et les condi­tions d’ap­pren­tis­sage des enfants qui se dégradent.

Chaque fois qu’une école ferme, ce sont les condi­tions de travail des ensei­gnants et du person­nel muni­ci­pal qui se dété­riorent.

Chaque fois qu’une école ferme, c’est un quar­tier de la ville qui se meurt.

Chaque fois qu’une école ferme, l’ave­nir des enfants, mais aussi de la commu­nauté tout entière est menacé.

Quelle famille aura envie de s’ins­tal­ler si les condi­tions d’ac­cueil des enfants ne sont pas bonnes et si la vie au quoti­dien est compliquée pour les parents ?

Si les écono­mies à court terme sont réelles (et cela reste à prou­ver), à long terme, ce choix de ferme­ture des écoles est morti­fère et pousse Mont­mo­rillon dont la démo­gra­phie est déjà en baisse, vers la déser­ti­fi­ca­tion.

Il est urgent de sauver nos petites villes et nos campagnes !

Le Front de Gauche de Mont­mo­rillon soutient les parents d’élèves des écoles de la commune et tous les mont­mo­rillon­nais qui s’in­surgent contre ces ferme­tures, et appelle à la mobi­li­sa­tion de tous car elle seule permet­tra de faire annu­ler cette déci­sion néfaste.

Jean-Pierre Huot pour le Front de Gauche de Mont­mo­rillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.