Aller au contenu

Le miroir qui ne réflé­chit pas ! Comment ne pas rester de glace ?

Commu­niqué du collec­tif de Défense du Théâtre du 28/03/15

La Mairie vient d’an­non­cer qu’elle a longue­ment travaillé sur le projet de l’an­cien théâtre et que sa réflexion a abouti à renom­mer ce lieu « le miroir » en réfé­rence à l’œuvre de Robert Pansart. Elle aurait été bien inspi­rée d’as­so­cier dans sa réflexion des spécia­listes en histoire de l’art, défen­seurs des lieux. Ainsi aurait-elle appris que le décor de Pansart n’est pas un miroir, mais une glace gravée et pati­née desti­née à rece­voir un décor. Pansart a même laissé un « Descrip­tif de la glace gravée du théâtre » ne lais­sant aucun doute sur la nature de cette œuvre. Un peu de réflexion ne ferait cepen­dant pas de mal, surtout pour un site destiné aux arts visuels.

Pour en savoir plus, article de Grégory Vouhé, « Pour Pansart et Lardillier », L’ac­tua­lité Poitou-Charentes, n° 97, juillet 2012, p. 25.

Pièces jointes : « Descrip­tif de la glace gravée du théâtre » (Cliché DR).

Détail de la glace gravée du théâtre (Cliché Cocci­nelle, Poitiers, publié dans L’ac­tua­lité Poitou-Charentes, juillet 2012, p. 25).

th2

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.