Aller au contenu

Le Portu­gal régu­la­rise ses immi­grés pour les proté­ger du coro­na­vi­rus

Nous repro­dui­sons un article de RFI publié le : 29/03/2020 :

http://www.rfi.fr/fr/europe/20200329-coro­na­vi­rus-portu­gal-regu­la­ri­sa­tion-immigres-migrants-protec­tion-etran­gers

Alors que le conti­nent euro­péen fait face à l’épi­dé­mie de coro­na­vi­rus, les pouvoirs publics portu­gais ont annoncé samedi 28 mars la régu­la­ri­sa­tion tempo­raire des immi­grés en attente de titre de séjour à partir du lundi 30 mars. Une mesure excep­tion­nelle et tempo­raire pour les proté­ger du Covid-19.

Il s’agit de se montrer soli­daire avec les plus dému­nis dans une situa­tion d’ur­gence. C’est ainsi que le gouver­ne­ment a justi­fié la mesure excep­tion­nelle de régu­la­ri­sa­tion des immi­grés en attente de titre de séjour, ainsi que les deman­deurs d’asile, rapporte notre corres­pon­dante à Lisbonne, Marie-Line Darcy..

Il leur suffira de four­nir l’at­tes­ta­tion justi­fiant la requête auprès du service de l’im­mi­gra­tion pour béné­fi­cier des mesures prises pour l’en­semble des citoyens dans le cadre du Covid-19. Comme la prise en charge domi­ci­liaire en cas de symp­tômes ou en cas de garde des enfants – les écoles étant fermées. Mais aussi pour béné­fi­cier des mesures de protec­tion de l’em­ploi et du salaire, desti­nées à dimi­nuer l’im­pact écono­mique de l’épi­dé­mie.

« Les gens ne devraient pas être privés de leurs droits à la santé et au service public simple­ment parce que leur demande n’a pas encore été trai­tée », a déclaré Clau­dia Veloso, porte-parole du minis­tère des Affaires inté­rieures, à l’agence Reuters. « Dans cette période excep­tion­nelle, les droits des immi­grés doivent être garan­tis. »

Tout récem­ment, une ving­taine d’as­so­cia­tions d’aide aux immi­grés avaient alerté sur les dangers qui guettent ces popu­la­tions margi­na­li­sées. Les délais d’at­tente au service de l’im­mi­gra­tion étant de cinq à six mois.

Parmi les commu­nau­tés à risque se trouvent les Brési­liens, qui en atten­dant la carte de séjour travaillent souvent dans le secteur du tourisme – tota­le­ment à l’ar­rêt. Ou encore les travailleurs agri­coles asia­tiques du sud du pays.

Le proces­sus normal de régu­la­ri­sa­tion devrait reprendre le 1er juillet.

100 décès et 5 170 cas offi­ciels de conta­mi­na­tion

Le Portu­gal a recensé 5 170 cas de conta­mi­na­tion au coro­na­vi­rus sur son terri­toire et 100 décès. Un chiffre très bas par rapport à son voisin espa­gnol.

On ignore le nombre d’im­mi­grés ou de deman­deurs d’asile ayant des demandes en cours d’exa­men dans le pays. Les statis­tiques offi­cielles montrent que 580 000 immi­grés vivaient au Portu­gal en 2019, un record, et que 135 000 personnes ont déjà obtenu droit au séjour dans le pays ibérique depuis le début de 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.