Aller au contenu

« Maux croi­sés » le nouveau roman graphique de Mireille Moscati et Bruno Rion­det

L’an dernier, Mireille Moscati et Bruno Rion­det publiaient Augmenté malgré lui aux éditions Compli­ci­tés. Dans ce roman graphique, un jeune homme subit une mani­pu­la­tion géné­tique « inédite ». Les auteurs inter­rogent alors la ques­tion du trans­hu­ma­nisme. L’his­toire se déroule à Grenoble. La même « équipe » -Mireille au dessin et Bruno à l’écri­ture- publie ces jours-ci un nouvel ouvrage, Maux croi­sés, dont l’his­toire se déroule à Poitiers. Et met en scène un aspect peu connu de notre histoire natio­nale : la ques­tion dite des Enfants de la Creuse.

Maux croi­sés

Certains se souviennent de 1962 et du trans­fert d’en­fants de la Réunion vers la métro­pole. D’autres n’ont pas oublié 1998 et la victoire de l’équipe de France au cham­pion­nat du monde de foot­ball.

Mais comment dire les mots de la grande Histoire si l’on occulte les maux des petites histoires ?

Pour Auré­lie, ces dates sont des repères dans une vie en poin­tillé. Ses parents ont été ache­mi­nés, comme des centaines d’en­fants dans les années soixante, pour repeu­pler les régions déshé­ri­tées de métro­pole. Pour eux, ce fut la Creuse. Leur histoire, déjà bien chao­tique, s’est arrê­tée bruta­le­ment en 98 : ils ont été fauchés par un camion.

Vingt ans plus tard, Auré­lie et Rodolphe souhaitent un enfant, mais la gros­sesse tarde à venir. Infé­con­dité d’ori­gine biolo­gique ? médi­ca­men­teuse ? envi­ron­ne­men­tale ? psycho­lo­gique ?

Par chance, la voisine d’Au­ré­lie est sage-femme. Pourra-t-elle aider Auré­lie dans sa quête ? Ne faudrait-il pas rassem­bler les pièces du puzzle de son histoire ? Et ainsi mieux connaitre un passé qui a du mal à passer.

Comment avan­cer sur le chemin de sa vie si on ne sait pas d’où l’on vient ? Mais Virgi­nie doit aussi affron­ter des parts d’ombre fami­liale. Et si les maux qui taraudent ces deux femmes présen­taient des zones de croi­se­ment ?

Biolo­gistes de forma­tion, Mireille Moscati et Bruno Rion­det mettent en scène des citoyens-nes ordi­naires, aux prises avec des ques­tions socié­tales, qui perturbent leur vie.

Dans leur précé­dent roman graphique, Sulian subis­sait une mani­pu­la­tion géné­tique « inédite », à son insu. Dans Maux croi­sés, Auré­lie est aux prises avec un passé qui s’ancre dans un moment impor­tant mais peu connu de notre histoire natio­nale.

Prix de vente : 13 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.