Aller au contenu

Meeting Europe de FI à Paris. Sous le signe de l’in­ter­na­tio­na­lisme !

AubryEurope 18 avril 2019

http://reflexions-echanges-insou­mis.org/cate­gory/settings/rubriques/

Lundi 15 avril, au Studio de l’Er­mi­tage, dans le 20e arron­dis­se­ment de Paris, une réunion publique consa­crée aux élec­tions euro­péennes fit salle comble. Il faut dire qu’il y avait du beau monde. En anima­trice hors pair, Danielle Simon­net, conseillère de Paris, élue dans ce même 20 e arron­dis­se­ment, qui, en quelque sorte, nous rece­vait chez elle. En guest stars, Laurence Lyon­nais, candi­date Ensemble-Insou­mise sur la liste de la France Insou­mise pour les élec­tions euro­péennes, venue tout droit de Franche Comté, et Sergio Coro­nado, candi­dat pari­sien. Et pour finir en beauté Miguel Urban, député euro­péen, mili­tant espa­gnol, membre de Pode­mos, et Manon Aubry, tête de liste de la France Insou­mise. Aux inter­ve­nant.es s’ajou­taient des invité.es italiens (de Potere al Popolo), portu­gais (du Bloc de gauche), grecs (de l’Unité popu­laire) et d’autres espa­gnol.es venu.es en renfort de Miguel Urban.

Une salle très euro­péenne, pour une réunion réso­lu­ment placée sous le signe de l’in­ter­na­tio­na­lisme. La France Insou­mise est en effet une compo­sante de l’al­liance Main­te­nant le Peuple, qui unit des orga­ni­sa­tions de diffé­rents pays, autour du Bloc de gauche portu­gais, de Pode­mos, de l’Al­liance rouge et verte au Dane­mark, et, bien sûr, de la France Insou­mise. La réunion a permis d’en montrer la fonc­tion­na­lité : même dénon­cia­tion de trai­tés qui détruisent les vies et l’en­vi­ron­ne­ment dans l’en­semble des pays de l’Union Euro­péenne, même bataille contre les para­dis fiscaux, même soli­da­rité à l’égard des migrant.es, même indi­gna­tion face au crime perpé­tré en Médi­ter­ra­née, même soutien à l’en­semble des luttes en cours, pour la justice sociale et clima­tique, pour les droits des femmes et contre les violences qu’elle subissent, pour la répar­ti­tion des richesses, du travail, de la terre, pour une alimen­ta­tion saine dans le cadre d’une agri­cul­ture paysanne.

C’est dans toute l’Eu­rope qu’il s’agit de dénon­cer l’illu­sion d’un choix unique oppo­sant Orban ou Salvini d’un côté, Macron ou Merkel de l’autre, les deux faces d’une même pièce. C’est dans toute l’Eu­rope qu’il faut expliquer à quel point l’Union Euro­péenne struc­tu­rée par les trai­tés austé­ri­taires est deve­nue un danger pour l’Eu­rope elle-même.

Face au natio­na­lisme raciste et à l’aus­té­rité, quoi de mieux qu’une alliance euro­péenne de forces de la gauche radi­cale ? Pas de repli au sein des fron­tières, mais la promo­tion d’une Europe soli­daire, libé­rée des trai­tés, la refon­da­tion d’un projet qui pour­rait inté­grer la rive sud de la Médi­ter­ra­née.

Ingrid HayesS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.