Aller au contenu

Meeting Europe de FI à Paris. Sous le signe de l’in­ter­na­tio­na­lisme !

AubryEurope 18 avril 2019

http://reflexions-echanges-insou­mis.org/cate­gory/settings/rubriques/

Lundi 15 avril, au Studio de l’Er­mi­tage, dans le 20e arron­dis­se­ment de Paris, une réunion publique consa­crée aux élec­tions euro­péennes fit salle comble. Il faut dire qu’il y avait du beau monde. En anima­trice hors pair, Danielle Simon­net, conseillère de Paris, élue dans ce même 20 e arron­dis­se­ment, qui, en quelque sorte, nous rece­vait chez elle. En guest stars, Laurence Lyon­nais, candi­date Ensemble-Insou­mise sur la liste de la France Insou­mise pour les élec­tions euro­péennes, venue tout droit de Franche Comté, et Sergio Coro­nado, candi­dat pari­sien. Et pour finir en beauté Miguel Urban, député euro­péen, mili­tant espa­gnol, membre de Pode­mos, et Manon Aubry, tête de liste de la France Insou­mise. Aux inter­ve­nant.es s’ajou­taient des invité.es italiens (de Potere al Popolo), portu­gais (du Bloc de gauche), grecs (de l’Unité popu­laire) et d’autres espa­gnol.es venu.es en renfort de Miguel Urban.

Une salle très euro­péenne, pour une réunion réso­lu­ment placée sous le signe de l’in­ter­na­tio­na­lisme. La France Insou­mise est en effet une compo­sante de l’al­liance Main­te­nant le Peuple, qui unit des orga­ni­sa­tions de diffé­rents pays, autour du Bloc de gauche portu­gais, de Pode­mos, de l’Al­liance rouge et verte au Dane­mark, et, bien sûr, de la France Insou­mise. La réunion a permis d’en montrer la fonc­tion­na­lité : même dénon­cia­tion de trai­tés qui détruisent les vies et l’en­vi­ron­ne­ment dans l’en­semble des pays de l’Union Euro­péenne, même bataille contre les para­dis fiscaux, même soli­da­rité à l’égard des migrant.es, même indi­gna­tion face au crime perpé­tré en Médi­ter­ra­née, même soutien à l’en­semble des luttes en cours, pour la justice sociale et clima­tique, pour les droits des femmes et contre les violences qu’elle subissent, pour la répar­ti­tion des richesses, du travail, de la terre, pour une alimen­ta­tion saine dans le cadre d’une agri­cul­ture paysanne.

C’est dans toute l’Eu­rope qu’il s’agit de dénon­cer l’illu­sion d’un choix unique oppo­sant Orban ou Salvini d’un côté, Macron ou Merkel de l’autre, les deux faces d’une même pièce. C’est dans toute l’Eu­rope qu’il faut expliquer à quel point l’Union Euro­péenne struc­tu­rée par les trai­tés austé­ri­taires est deve­nue un danger pour l’Eu­rope elle-même.

Face au natio­na­lisme raciste et à l’aus­té­rité, quoi de mieux qu’une alliance euro­péenne de forces de la gauche radi­cale ? Pas de repli au sein des fron­tières, mais la promo­tion d’une Europe soli­daire, libé­rée des trai­tés, la refon­da­tion d’un projet qui pour­rait inté­grer la rive sud de la Médi­ter­ra­née.

Ingrid HayesS

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.