Aller au contenu

Mobi­li­sa­tion citoyenne urgente contre les 43 « bassines » qui devraient être construites dans la Vienne !

Sauvons notre eau, notre santé et nos euros Non aux bassines ! Oui à un chan­ge­ment de modèle agri­cole

Mobi­li­sa­tion citoyenne urgente dans la Vienne
43 « bassines » devraient être construites dans la Vienne !

  • ce sont des réserves d’eau géantes, immenses lacs arti­fi­ciels (11,2 millions de m3 d’eau sur plus de 500 ha) ;
  • remplies en hiver en pompant prin­ci­pa­le­ment dans les nappes souter­raines ; • pour irri­guer des cultures inten­sives en été (maïs, tabacs, semen­ces…) afin de contour­ner les restric­tions d’ar­ro­sage ;
  • elles seront construites autour du Clain et de ses affluents

SACCAGE DE LA RESSOURCE EN EAU

L’eau serait pompée en hiver sans savoir si les pluies suffi­ront à remplir les nappes souter­raines avant l’été. Or, le réchauf­fe­ment clima­tique est une réalité incon­tes­table qui provoque une augmen­ta­tion de l’éva­po­ra­tion et une dimi­nu­tion des préci­pi­ta­tions. Les bassines sont un danger pour l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau potable, pour le débit et l’eu­tro­phi­sa­tion des rivières, mais aussi les zones humides et la biodi­ver­sité.

ET NOTRE SANTÉ ALORS ?

Plus d’agri­cul­ture indus­trielle implique plus de nitrates, de phos­phates et de pesti­cides dans les nappes d’eau. Autour de Poitiers, les taux de nitrates sont déjà dange­reu­se­ment élevés (proche du maxi­mum : 50 mg/l pour les nitrates). Huit déro­ga­tions seront néces­saires en 2018 pour excès de pesti­cides. L’agri­cul­ture produc­ti­viste nous fait ingé­rer des produits agri­coles qui contiennent des produits nocifs.
L’eau potable est un besoin vital !

POMPAGE DE L’ARGENT PUBLIC

C’est un coût exor­bi­tant de 72 millions d’eu­ros, finan­cés à 70 % par le finan­ce­ment public, pour les béné­fices privés de 191 exploi­tants agri­coles, soit 264 000 euros en moyenne chacun. Les produc­teurs laitiers et agri­cul­teurs bio ainsi que les céréa­liers non irri­gués appré­cie­ront !
C’est donc une double peine pour les contri­buables qui finan­ce­ront d’abord la construc­tion des bassines et ensuite le coût de la dépol­lu­tion de l’eau qui augmen­tera d’au­tant. Le meilleur trai­te­ment contre la pollu­tion et les déchets, c’est de les dimi­nuer à la source.
Les bassines, c’est un détour­ne­ment d’un bien commun au profit de quelques-uns.

UN AUTRE MODÈLE AGRICOLE EST POSSIBLE

  • une autre façon de culti­ver (couver­ture, travail en surface, cultures asso­ciées, biodi­ver­sité des parcelles, rota­tions longues de cultu­res…) ;
  • pas de pesti­cides, pas d’OGM, mais des semences paysannes, cultures et pratiques adap­tées au réchauf­fe­ment clima­tique ; • instau­ra­tion de circuits courts et bio, une agri­cul­ture paysanne qui crée des emplois ;
  • réorien­ta­tion des aides publiques pour soute­nir ce modèle agri­cole alter­na­tif ; • partage de la ressource en eau déci­dée de façon démo­cra­tique et publique.

ARRÊTEZ DE NOUS BASSINER !

L’Agence Régio­nale de Santé (ARS) et Eaux de Vienne ont donné un avis défa­vo­rable pour la construc­tion de ces bassines. Les indus­triels de l’agri­cul­ture ne veulent s’en­ga­ger par écrit sur aucun chan­ge­ment de modèle agri­cole.
Grand Poitiers a donné son accord pour la construc­tion des bassines, mais de nombreux.ses élu.es s’y opposent.
Dans quelques semaines, la Région Nouvelle Aqui­taine doit déci­der si elle finance ou non ces bassines.

Signa­taires : ADEMA, Alter­na­tiba Poitiers, Vienne Nature, Attac 86, Vivren­clain, Espri’ Koli­bri Châtel­le­rault, Points de vue citoyens, ACEVE, Confé­dé­ra­tion Paysanne, Les Amis de la Pallu, Les Amis de la Terre, l’APIEEE.
Soute­nus par : Europe Écolo­gie Les Verts, Parti de Gauche, Osons Poitiers, France Insou­mise, Parti Socia­liste de Migné-Auxances.

Mobi­li­sa­tion citoyenne urgente

Dimanche 18 mars à Migné-Auxances
11h : confé­rence-débat à la salle Jean Ferrat (à côté de la mairie)
12h30 : pique-nique tiré des paniers
14h30 : randon­née-mani­fes­ta­tion vers le site de la bassine de Migné-Auxances (départ salle Jean Ferrat)
Amenez votre bassine, en métal de préfé­rence, pour faire un concert !

Signez la péti­tion en ligne NON au projet de 41 rete­nues pour l’ir­ri­ga­tion agri­cole dans le bassin du Clain (Vienne) lancée par Vienne Nature et l’Asso­cia­tion de Défense de l’En­vi­ron­ne­ment de Migné-Auxances (ADEMA).

Affiche_A4_Bassines

Cliquer pour accé­der à Affiche_A4_Bassines.pdf

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.