Aller au contenu

Non au service civique obli­ga­toire!

Mardi 28 juin, l’As­sem­blée natio­nale a adopté un amen­de­ment d’une tren­taine député-e-s PS au projet de loi « Égalité et citoyen­neté ». Il prévoit l’ins­tau­ra­tion d’un service civique obli­ga­toire pour tou-te-s les jeunes : 3 mois en « classe répu­bli­caine » à 18 ans et 6 mois en service civique à effec­tuer avant l’âge de 25 ans. Le « service civique » est un statut déro­ga­toire à tout droit du travail. Il permet à des asso­cia­tions et à des services publics de faire travailler des jeunes 24 heures par semaine avec une rému­né­ra­tion infé­rieure à 600 euros par mois assu­rée par l’État,. Rappe­lons que cette rému­né­ra­tion est infé­rieure au seuil de pauvreté. Exit toute notion d’em­ploi, de coti­sa­tions pour la retraite, de salaire ou de droit du travail : sous ce terme « posi­tif » de service « civique », se cache la préca­ri­sa­tion à l’état pur. La consé­quence de ce dispo­si­tif est double : préca­ri­ser l’em­ploi asso­cia­tif et public et préca­ri­ser les jeunes, cibles de ce dispo­si­tif qui concerne déjà près de 120.000 d’entre elles/eux. Rendre le « service civique » obli­ga­toire c’est impo­ser la préca­rité à tou-te-s et détruire l’em­ploi asso­cia­tif et public à terme. Quant aux « valeurs de la Répu­blique » et aux « symboles de la Nation » que l’on veut nous ensei­gner pendant les 3 mois de « classe répu­bli­caine », il s’agit soit d’hy­po­cri­sie pure, soit de tenta­tive d’em­bri­ga­de­ment moral ; car la réalité vécue par des dizaines de milliers d’entre nous, c’est la tolé­rance des contrôles au faciès, le mépris de notre parole, les matraques et les gaz lacry­mo­gènes contre nos mani­fes­ta­tions… Pour « Ensemble ! », cet amen­de­ment témoigne d’une déchéance idéo­lo­gique et d’une poli­tique ultra­li­bé­ral de soumis­sion au patro­nat. C’est pourquoi nous appe­lons au rejet du nouvel article de loi. De plus, nous réaf­fir­mons notre oppo­si­tion au « service civique », outil déro­ga­toire au droit du travail et destruc­teur d’em­plois stables et profes­sion­na­li­sés dans le secteur asso­cia­tif.

 

Commu­niqué de Ensemble!

à l’ initia­tive de Ensemble! jeunes.

le 1er juillet 2016.