Aller au contenu

Pour ne pas se lamen­ter pendant encore (au moins) cinq ans !

Par un citoyen de gauche encarté nulle part : Forcer la chance d’une alter­na­tive de gauche, démo­cra­tique, sociale, écolo­gique, et soli­daire

Selon le dernier sondage de ce matin, la vraie gauche serait large­ment en tête au premier tour de la prési­den­tielle avec 29% (Hamon 17 %,  Mélen­chon 11,5%,  Jadot 1,5%). Il ne faut pas gaspiller cette oppor­tu­nité. Il existe une réelle conver­gence d’idées entre les trois candi­dats, il faut en profi­ter autour de trois axes :

– La défi­ni­tion d’en­ga­ge­ments communs et complets, avec certi­fi­ca­tion de les tenir, autour d’une poli­tique écono­mique favo­rable au sala­riat, de la natio­na­li­sa­tion de l’en­semble des mono­poles privés, d’une rené­go­cia­tion des trai­tés euro­péens, de la recons­truc­tion d’une sécu­rité sociale de type CNR, de l’éga­lité femmes/hommes, d’une forte régu­la­tion bancaire et finan­cière, d’une poli­tique de tran­si­tion écolo­gique, d’une totale réforme du Sénat et du Conseil écono­mique social et envi­ron­ne­men­tal autour des prin­cipes de démo­cra­tie parti­ci­pa­ti­ve….

– Le tirage au sort du candi­dat commun à la prési­den­tielle parmi les trois candi­dats actuels, les deux autres deve­nant, égale­ment par tirage au sort, l’un premier ministre, l’autre ministre de l’éco­no­mie et de l’en­vi­ron­ne­ment.

– Des candi­da­tures unitaires aux légis­la­tives.

Concer­nant les défen­seurs de la poli­tique du septen­nat Hollande (qu’ils soient écolo­gistes ou socia­listes), ils pour­ront choi­sir d’in­té­grer cette alter­na­tive ou de clari­fier défi­ni­ti­ve­ment leurs posi­tions en rejoi­gnant Macron.

Un citoyen de gauche encarté nulle part, le 04/02/17

2 réflexions au sujet de « Pour ne pas se lamen­ter pendant encore (au moins) cinq ans ! »

  1. Jo L'Haricot Rouge dit :

    « septennat Hollande » : 5 ans c’était deja bien assez long, non ?

    Répondre
  2. pascal b dit :

    Aux remarques portées par ce texte, la résolution politique décidée ce week-end par Ensemble! apporte une méthode;  pour aller vers une réponse.

    La méthode s’adresser aux trois candidats et à leurs soutiens pour leur proposer une plateforme commune d’action antilibérale et écologiste. Mélenchon qui ignora les electeurs et électrices du premier tour de ces primaires dites citoyennes a fait un appel à Hamon, au soir du second tour, qui va dans le bon sens.

    Hamon qui a le mérite d’avoir ridiculisé Valls le matraqueur de nos manifestations devra répondre à la question de savoir s’il rompt avec les amis de Valls qui par dizaines sont intronisés par le Ps pour les législatives.

    Il y a d’autres questions qui méritent réponses.

    Haricot rouge,

    il ne s’agit pas de restituer le petit arc de forces qui a soutenu Hollande jusqu’au bout puisque c’est un frondeur qui a été choisi par les électrices et électeurs de ces primaires. Il ne s’agit pour nous non plus de donner un chèque en blanc  à un apparatchik du PS, même s’il effectue peut-être une mue. Il s’agit d’être à la hauteur de ce débat politique où la question sociale fait retour, où les thèmes du FN ne sont plus si omniprésents, où la droite réactionnaire montre son visage misogyne et haineux. Il y a une dynamique inattendue qui existe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.