Aller au contenu

Soli­da­rité avec Alain Pojo­lat, Soutien à la résis­tance du peuple pales­ti­nien ! (Paris)

Ensemble a pris connais­sance avec stupeur des pour­suites enga­gées contre Alain Pojo­lat, qui après avoir déposé en préfec­ture (Paris) les appels aux mani­fes­ta­tions en soutien à la résis­tance des Pales­ti­niens à Barbès et à Répu­blique les 19 et 26 juillet, avait conti­nué à appe­ler à mani­fes­ter malgré leur inter­dic­tion.

À l’heure où l’of­fen­sive israé­lienne a fait plus de 1100 morts, à l’heure où pour punir collec­ti­ve­ment les Gazaouis, hôpi­taux et centrale élec­trique sont visés, à l’heure où des quar­tiers entiers sont trans­for­més en champs de ruines, Hollande et Valls ne trouvent rien de mieux à faire que de crimi­na­li­ser le mouve­ment de masse qui se lève en France comme partout dans le monde en soli­da­rité avec les Pales­ti­niens. À Tel Aviv même, des soldats rompent le silence et s’op­posent, comme d’autres, aux destruc­tions et aux puni­tions collec­tives.

En appe­lant, avec d’autres orga­ni­sa­tions dont Ensemble!, à mani­fes­ter malgré l’in­ter­dic­tion, Alain Pojo­lat et le NPA n’ont rien fait d’autre que de réaf­fir­mer le droit démo­cra­tique à mani­fes­ter en France notre soli­da­rité avec les Pales­ti­niens.

Ensemble! assure Alain Pojo­lat et le NPA de sa totale soli­da­rité et nous serons bien évidem­ment présents au procès le 22 octobre.

Comme nous l’avions fait les 19, 23 et 26 juillet, nous appe­lons à mani­fes­ter le 2 août pour ampli­fier la mobi­li­sa­tion contre la  guerre d’oc­cu­pa­tion menée par l’État d’Is­raël.

À l’heure où le gouver­ne­ment  Neta­nya­hou annonce une  guerre longue et 
sanglante, nous conti­nue­rons TOUS et TOUTES  à mani­fes­ter notre soli­da­rité au peuple pales­ti­nien.

Soli­da­rité mili­tante envers notre cama­rade Alain Pojo­lat !

Soutien à la résis­tance du peuple pales­ti­nien !

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.