Aller au contenu

Condam­ner Israël, un devoir.

Parmi les signa­taires: Samy Johsua, de la direc­tion d’En­semble! Rony Brau­mann de Méde­cins sans fron­tières, Gilbert Achcar dont un texte récent est publié sur ce site, Michaël Löwy écoso­cia­liste mili­tant d’En­semble! et du NPA, Pierre Stam­bul de l’UJFP qui vint à Poitiers invité par l’OCL, etc.

« Des « indi­vi­dus d’as­cen­dance juive ou arabe » dénoncent la poli­tique du gouver­ne­ment israé­lien « d’al­liance entre la droite et l’ex­trême droite » qui « détruit consciem­ment toute possi­bi­lité de paix et de coha­bi­ta­tion avec les Pales­ti­niens ». Ils accusent aussi le gouver­ne­ment français d’avoir pris « fait et cause pour cette barba­rie en décla­rant légi­time l’of­fen­sive de Tsahal » dans la bande Gaza et de trans­for­mer la ques­tion en conflit « commu­nau­taire » voire« reli­gieux ».

« C’est un para­doxe que la signa­ture de ce texte unique­ment par des indi­vi­dus d’as­cen­dance juive ou arabe juste­ment pour défendre avec la dernière éner­gie que les bombar­de­ments de Gaza n’ont à voir ni avec la reli­gion, ni avec les origines. Le gouver­ne­ment israé­lien mène une poli­tique colo­niale barbare que l’on pensait propre aux siècles passés. Un gouver­ne­ment israé­lien d’al­liance entre la droite et l’ex­trême droite, où de plus cette dernière a pris le dessus ces dernières semaines.

« Ce qui se passe là-bas est un conflit natio­nal, poli­tique, où Israël, minu­tieu­se­ment, année après année, détruit consciem­ment toute possi­bi­lité de paix et de coha­bi­ta­tion avec les Pales­ti­niens, en parti­cu­lier par l’élar­gis­se­ment sans fin des colo­nies et le blocus de Gaza, expli­ci­te­ment condam­nés de longue date par l’ONU. Et de toute façon un simple et salu­taire réflexe d’hu­ma­nité devrait suffire à condam­ner la barba­rie du recours massif aux bombar­de­ments contre les popu­la­tions civiles.

« Mais voilà que le gouver­ne­ment français, qui se dit de gauche, a pris fait et cause pour cette barba­rie en décla­rant légi­time l’of­fen­sive de Tsahal. Rompant ainsi avec l’équi­libre au moins de façade remon­tant à de Gaulle, en passant par Chirac et Mitter­rand. Voilà qu’il trans­forme en dépit de toute réalité la ques­tion en conflit « commu­nau­taire » voire « reli­gieux » en France même. « Par ses posi­tions, par l’in­ter­dic­tion inad­mis­sible de mani­fes­ta­tions en soutien à Gaza, il joue au pompier pyro­mane. Ouvrant la voie à un anti­sé­mi­tisme délé­tère devenu « anti­sio­nisme des imbé­ciles ». Un anti­sé­mi­tisme qui, comme tous les racismes, doit être combattu avec la dernière éner­gie.

« Alors oui, il nous faut défendre une fois de plus haut et fort le droit de condam­ner Israël dans le conflit en cours sans se faire taxer d’an­ti­sé­mites pour autant. Et affir­mer que, quand on est de gauche, c’est même un devoir élémen­taire. Que nous, signa­taires de ce texte, refu­sons de lais­ser rame­ner nos person­na­li­tés et nos itiné­raires poli­tiques à de suppo­sées « origines ». Mais que nous refu­sons tout autant l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion de celles-ci que d’autres n’hé­sitent pas à mettre en œuvre avec l’ap­pui indé­cent de Valls et de Hollande.

« A Gaza, c’est d’abord et avant tout l’hu­ma­nité qu’on assas­sine. Et pour dire cela, pour le crier le plus fort possible, nul besoin d’être d’ori­gine arabe ou juive. C’est un devoir élémen­taire auquel nous appe­lons toutes et tous, comme nous appe­lons le gouver­ne­ment français à arrê­ter de jouer avec le feu. De toute urgence.

Rony Brau­man, Gilbert Achcar, Samy Johsua, Ada Bekkouche, Michael Löwy, Alima Boume­dienne, Farouk Mardam-Bey, Younès Ajar­raï, Pierre Stam­bul, Moham­med Bensaada, Michel Cahen, Matéo Alaluf, Salam Kawa­kibi, Françoise Davisse, Nebia Geit­ner, Luc Richir, Moha­med Paz,Zaïber Ben Lagha, Guy Corbi, Jacque­line Mahmud-Sebbagh, Mathieu Bolléa, Musta­pha Kourir, Bassma Kodmani, Jim.Cohen, Omar El Shafei, Neli Busch

Tribune publiée sur Média­part.

Article

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.