Aller au contenu

Valls : une campagne menson­gère

Une fois de plus, Manuel Valls vient de s’en prendre à la porte parole de « Ensemble ! », Clémen­tine Autain, lui repro­chant des liens person­nels inexis­tants avec les Frères Musul­mans. Commu­niqué de Ensemble!

M. Valls, mal en point comme tous ceux qui ont conduit et soutenu la poli­tique désas­treuse que l’on sait, use et abuse des déri­va­tifs et des basses attaques. Ferme­ment campé sur une posi­tion isla­mo­phobe et anti-roms – dont il avait décrété qu’ils ne pouvaient pas ête inté­grés à cause de diffé­rences cultu­relles – il joue du mensonge calculé.

Une fois de plus, il vient de s’en prendre à la porte parole de « Ensemble ! », Clémen­tine Autain, lui repro­chant des liens person­nels inexis­tants avec les Frères Musul­mans.

Celle-ci lui a répondu, une fois de plus : « Je n’ai jamais rencon­tré Tariq Rama­dan, ni orga­nisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musul­mans. Je n’ai aucune leçon à rece­voir d’un homme dont le gouver­ne­ment a remis la légion d’hon­neur à un prince héri­tier de l’Ara­bie Saou­dite et renoncé à l’ABCD de l’éga­lité à l’école sous la pres­sion des inté­gristes reli­gieux ».

L’ex-premier ministre candi­dat à la primaire socia­liste tente ici une diver­sion afin d’oc­cul­ter son bilan. Après avoir proclamé son rejet du 49–3 qu’il a large­ment utilisé, il veut faire oublier sa poli­tique sécu­ri­taire et l’état d’ur­gence sans cesse renou­velé, la déchéance de natio­na­lité fina­le­ment désa­vouée par F. Hollande, le pacte de respon­sa­bi­lité, la loi El Khomri, néfastes pour l’em­ploi et les sala­rié-e-s, ainsi que la montée des violences poli­cières contre les mani­fes­tant-e-s.

« Ensemble ! » apporte toute sa soli­da­rité à Clémen­tine Autain dans le combat anti­ra­ciste, fémi­niste, anti­ca­pi­ta­liste et pour l’éman­ci­pa­tion des peuples et des personnes.

Ensemble ! pour­suit sa lutte contre l’is­la­mo­pho­bie, l’an­ti­sé­mi­tisme, et contre toutes les formes de racismes et de xéno­pho­bies.

Le 16 décembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.