Aller au contenu

« Ce gouver­ne­ment ne doit pas conti­nuer » Un appel contre la Loi Travail.

Loi « Travail ». Un appel de la Fonda­tion Coper­nic
 
L’HUMANITÉ, MERCREDI, 1 JUIN, 2016

retrait­de­la­loi­tra­vail.jpg

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le gouver­ne­ment a choisi le bras de fer pour briser la contes­ta­tion contre la loi El Khomri, et, au-delà, toute contes­ta­tion sociale. Affai­bli, mino­ri­taire, il opte pour une stra­té­gie dange­reuse, violente, incon­trô­lable, que dénonce 100 intel­lec­tuels dans cet appel de la Fonda­tion Coper­nic. 

Ce gouver­ne­ment ne doit pas conti­nuer à faire monter les tensions dans le pays.
Il est mino­ri­taire sur son projet de loi. Et tout le monde a saisi qu’il devrait, pour le faire passer en cachette, donner l’im­pres­sion de l’« amen­der » dans la confu­sion, début juillet.
Une très large majo­rité de la popu­la­tion a parfai­te­ment compris la loi El Khomri : pour de sombres calculs des insti­tu­tions euro­péennes en faveur des grands groupes finan­ciers, il faudrait encore réduire les droits des sala­rié.e.s. Avec des droits passés à cette mouli­nette, il n’y aurait plus au final qu’un Code du travail entre­prise par entre­prise, des syndi­cats contour­nés, des indi­vi­dus moins payés, isolés, sommés de se soumettre ou renvoyés au chômage.
Le gouver­ne­ment n’a pas de majo­rité à gauche pour impo­ser cette régres­sion sociale majeure, qui écrit l’his­toire à l’en­vers. Et il doit se confron­ter à une inter­syn­di­cale et à des mobi­li­sa­tions qui, depuis trois mois, redonnent de l’es­poir à des millions de sala­rié.e.s, de précaires, de jeunes, de sans-droits… Les Nuits debout en montrent les poten­tia­li­tés.
Jouer des tensions et des violences poli­cières, vouloir user les grévistes, tenter des coups de force au Parle­ment, où cela va-t-il abou­tir ? Nous sommes inquiet.e.s, comme beau­coup en ce moment. Faudra-t-il à ce gouver­ne­ment un mort comme lors de la loi Devaquet en 1986 ? Il vaudrait mieux, au plus vite, qu’il cesse de côtoyer les risques de tragé­die…
Ou bien lui faudra-t-il une « nuit du 10 mai », comme en 1968 ?
Les analyses et les propo­si­tions pour amélio­rer le Code du travail ne manquent pas, ni du côté des juristes, ni du côté des syndi­ca­listes. Le gouver­ne­ment aurait déjà dû savoir les écou­ter et discu­ter.
Alors que son projet est partout rejeté, quel besoin de bomber le torse plus long­temps ? Pour en arri­ver où ?
Il serait plus sage de « passer la main » : que le premier ministre aban­donne cette loi, qu’il démis­sionne si besoin, et qu’il laisse reprendre autre­ment une discus­sion sur ce qui consti­tue une vraie ques­tion. Car oui, il faut discu­ter de réformes qui conso­lident les droits et réor­ga­nisent les rela­tions sociales dans les entre­prises. Mais en faveur des sala­rié.e.s et des jeunes ! Et pas des action­naires.

Les 168 premiers signa­taires : Cathe­rine Achin (poli­tiste), Armand Ajzen­ber­ger (histo­rien), Bruno Ambroise (philo­sophe), Jean-Loup Amselle (anthro­po­logue), Paul Arnault (socio­logue),  Etienne Bali­bar (philo­sophe), Pierre Bardelli (écono­miste), Stépha­nie Barral (socio­logue), Michel Barthé­lémy (socio­logue), Laure Bereni (socio­logue), Chris­tophe Bonneuil (histo­rien), Nico­las Bué (poli­tiste), Fatima-Ezzahra Ben-Omar (fémi­niste), Eric Berr (écono­miste), Thibaut Besozzi (socio­logue), Céline Bessière (socio­logue), Jacques Bidet (philo­sophe), Jean Bigot (réali­sa­teur), Michel Bilis (direc­teur d’hô­pi­tal hono­raire), Hervé Bismuth (maître de confé­rence en litté­ra­ture), Benoit Borrits (jour­na­liste), Paul Bouf­far­tigue (socio­logue), Ali Boulayoune (socio­logue), Claire-Akiko Bris­set (japo­no­logue), Claude Calame (anthro­po­logue), Marie Cartier (socio­logue), Manuel Cervera-Marzal (socio­logue), Aurore Chéry (histo­rienne), Pierre Clément (socio­logue), Jacques Cossard (écono­miste), Annick Coupé (syndi­ca­liste), Pierre Cours-Salies (socio­logue), Thomas Coutrot (écono­miste), Robert Crémieux (MNCP), Alexis Cukier (philo­sophe), Fanny Darbus (socio­logue), Sonia Dayan-Herz­brun (socio­logue), Laurence De Cock (histo­rienne), Marielle Debos (poli­tiste), Chris­tine Delphy (socio­logue), Sophie Desro­siers (anthro­po­logue), Keith Dixon (angli­ciste), Paul Dirkx (socio­logue), José­pha Dirrin­ger (juriste), Ali Douai (écono­miste), Vincent Dubois (socio­logue), Anne Dufresne (socio­logue), Cédric Durand (écono­miste), Philippe Enclos (juriste), Michel Entrud (haut fonc­tion­naire), Fabien Eloire (socio­logue), Anne Eydoux (écono­miste), Jean Fabbri (mathé­ma­ti­cien), Eric Fassin (socio­logue), Bastien François (poli­tiste), Anne Fretel (écono­miste), Natha­lie Frigul (socio­logue), Bernard Friot (socio­logue), Maryse Gadreau (écono­miste), Jean Gadrey (écono­miste), Isabelle Garo (philo­sophe), Chris­tophe Gaubert (socio­logue), Bertrand Geay (socio­logue), Didier Gélot (écono­miste), Julie Gervais (poli­tiste), Domi­nique Glay­mann (socio­logue), Jérôme Gleizes (écono­miste), Caro­line Guibet-Lafaye (philo­sophe), Fabrice Guil­baud (socio­logue), Camille Gour­deau (anthro­po­logue), Ozgur Gun (écono­miste), Nico­las Haerin­ger (alter­mon­dia­liste), Abdel­lali Hajat (poli­tiste), Hugo Harari-Kerma­dec (écono­miste), Jean-Marie Harri­bey (écono­miste), Jacque­line Heinen (socio­logue),  Michel Husson (écono­miste), Sabina Isseh­nane (écono­miste), Gisèle Jean (socio­logue), Fanny Jedli­cki (socio­logue), Esther Jeffers (écono­miste), Anne Jollet (histo­rienne), Samy Joshua (profes­seur de sciences de l’édu­ca­tion), Clau­dine Kahane (astro­phy­si­cienne), Pierre Khalfa (co-président de la Fonda­tion Coper­nic), Danièle Kergoat (socio­logue), Razmig Keucheyan (socio­logue), Michel Koebel (socio­logue), Bernard Lacroix (poli­tiste), Rose-Marie Lagrave (socio­logue), Chris­tian Laval (socio­logue), Cathe­rine Leclercq (socio­logue), Rémi Lefebvre (poli­tiste), Brigitte Le Grignou (poli­tiste), Philippe Légé (écono­miste), Wences­las Lizé (socio­logue), Michael Löwy (socio­logue), Corinne Luxem­bourg (géographe), Gilles Mance­ron (histo­rien), Marc Mange­not (écono­miste), Philippe Marlière (poli­tiste), Jona­than Marie (écono­miste), Jean-Pierre Martin (psychiatre), Igor Marti­nache (socio­logue), Chris­tiane Marty (fémi­niste), Gus Massiah (Aitec),  Valen­tine Mercier (histo­rienne), Daniel Mermet (jour­na­liste), Olivier Michel (profes­seur d’in­for­ma­tique),  Julian Mischi (socio­logue), Chris­tian de Mont­li­bert (socio­logue), Robi Morder (juriste), Henri Mouli­nier (histo­rien), Marc Neveu (profes­seur d’in­for­ma­tique), Erik Neveu (poli­tiste), Olivier Neveux (profes­seur d’études théâ­trales), Frédé­ric Neyrat (socio­logue), Domi­nique Noguères (avocate), Alexan­dra Oeser (socio­logue), Julien O’Miel (poli­tiste), Ugo Palheta (socio­logue), Gael Pasquier (socio­logue),  Sylvain Pattieu (histo­rien), Cécile Péchu (poli­tiste), Etienne Penis­sat (socio­logue), Willy Pelle­tier (coor­di­na­teur géné­ral de la Fonda­tion Coper­nic), Roland Pfef­fer­korn (socio­logue), Clément Petitjean (socio­logue), Françoise Pinlet (haut fonc­tion­naire) Louis Pinto (socio­logue), Domi­nique Plihon (écono­miste), Marie-Pierre Pouly (socio­logue), Romain Pudal (socio­logue), Nico­las Renahy (socio­logue), Emma­nuel Renault (philo­sophe), Jean-Noel Retière (socio­logue), Emma­nuelle Reun­goat (poli­tiste), Joseph Romano (socio­logue), Daniel Rome (alter­mon­dia­liste), Olivier Roueff (socio­logue), Grégory Salle (socio­logue), Cathe­rine Samary (écono­miste), Manuel Schotté (socio­logue), Jean-Paul Scot (histo­rien), Julie Sedel (socio­logue), Nico­las Sembel (socio­logue), Patrick Silber­stein (éditeur), Johanna Siméant (poli­ti­sée), Maud Simo­net (socio­logue), Fran­cis Sitel (Contre­temps), Patrick Simon (démo­graphe), Pierre Sinac (haut fonc­tion­naire), Jérémy Sini­ga­glia (poli­tiste), Robert Spiz­zi­chino (urba­niste), Hélène Stevens (socio­logue), Henri Ster­dy­niak (écono­miste), Morgan Swee­ney (juriste), Jean-Pierre Terrail (socio­logue), Annie Thébaud-Mony (socio­logue), Chris­tian Topa­lov (socio­logue), Jean-Michel Toulouse (cadre de la fonc­tion publique hospi­ta­lière), Axel Trani (haut fonc­tion­naire), Yannick Trai­nac (haut fonc­tion­naire), Marcel Trillat (réali­sa­teur), Auré­lie Trouvé (écono­miste), Chris­tophe Voilliot (poli­tiste), Louis Weber (éditeur), Tassa­dit Yacine (anthro­po­logue), Pierre Zarka (Omos).

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.