Aller au contenu

Message adressé par le dispen­saire soli­daire de Halan­dri à la popu­la­tion de Poitiers

Voici le message lu lors de la soirée du 13 octobre lors de la réunion-débat orga­ni­sée en soutien au peuple grec. Il y a un lien privi­lé­gié instauré entre le dispen­saire de Halan­dri et le Collec­tif soli­daire de Poitiers. Nous leur adres­se­rons des dons à l’ave­nir , à nouveau.

Chers amis de Poitiers,

Comme vous le savez, la situa­tion en Grèce est encore très diffi­cile, parti­cu­liè­re­ment dans le secteur de la santé.  Il y a encore de grands besoins insa­tis­faits pour les groupes de personnes les plus faibles et les plus vulné­rables, ainsi que pour ces si nombreux réfu­giés et migrants qui se trouvent dans notre pays.

Ce sont là des consé­quences des lois impo­sées dans notre  pays par l’Union Euro­péenne et le Fonds Moné­taire Inter­na­tio­nal, consé­quences longues et doulou­reuses, affec­tant tous les secteurs de notre société.

Dans le secteur de la santé, des dispen­saires médico-sociaux sont nés pour atté­nuer les effets de la crise sur les personnes les plus dans le besoin; ce fut aussi une réac­tion vitale de la société à la crise; ce fut une créa­tion collec­tive.  Pour nous, béné­voles de ces dispen­saire, cet enga­ge­ment est une ques­tion d’éthique, une ques­tion d’hu­ma­nité mais aussi une ques­tion poli­tique.

Dans cette optique, l’ action des béné­voles du dispen­saire médico-social de soli­da­rité de  Halan­dri conti­nuera ici aussi long­temps que la société en aura besoin.

 Nous allons vous en dire un peu plus sur les actions du dispen­saire de Halan­dri. Nous sommes un des centres médico-sociaux créés le plus récem­ment en Attique. Y sont impliqués envi­ron 135 béné­voles, méde­cins de toutes les spécia­li­tés, dentistes, psychiatres, psycho­logues, phar­ma­ciens, infir­mières, sages-femmes et des béné­voles  pour le secré­ta­riat et l’or­ga­ni­sa­tion. Lors des 14 mois de fonc­tion­ne­ment que compte actuel­le­ment notre dispen­saire, nous avons soigné 690 patients en un total de 2.100 visites.

Depuis septembre 2016, nous rece­vons quoti­dien­ne­ment  une moyenne de 20 patients en nos bureaux. Vous le consta­tez : notre acti­vité s’in­ten­si­fie, les besoins sont très impor­tants.

Nous n ‘avons pas seule­ment une acti­vité de soins; nous orga­ni­sons des actions plus larges dans notre quar­tier et au-delà aussi.

Ce sont des actions de préven­tion: campagne de contrôle dentaire préven­tif et ophtal­mo­lo­giques auprès des enfants gytans vivants à Halan­dri, campagne de  vacci­na­tion des réfu­giés à Halan­dri mais aussi dans d’autres quar­tiers, campagne  pour soute­nir l’al­lai­te­ment mater­nel et cabi­net médi­cal d’al­lai­te­ment.

Et nous parti­ci­pons plei­ne­ment à la vie de notre quar­tier: Nous orga­ni­sons des événe­ments divers afin de faire connaître notre dispen­saire; nous collec­tons alors des médi­ca­ments, du maté­riel sani­taire et de l’aide finan­cière. Ces événe­ments sont variés: spec­tacles musi­caux, bazar, etc. Par exemple, ce samedi 8 octobre dernier, nous avons parti­cipé à un concert de soli­da­rité orga­nisé par la muni­ci­pa­lité de Halan­dri, afin de recueillir de la nour­ri­ture et des médi­ca­ments.

A l’ex­té­rieur de notre quar­tier, nous parti­ci­pons à la Coor­di­na­tion des dispen­saires médico-sociaux d’At­tique, notre région autour d’Athènes.

Pour termi­ner, nous tenons à souli­gner que l’un de nos  objec­tifs prin­ci­paux, autre que de soigner les patients, est de  sensi­bi­li­ser ces personnes et de les moti­ver à s’af­fir­mer.  Ils sont inci­tés à parti­ci­per à la vie du dispen­saire et à mili­ter pour leur droit à la santé, pour leur droit à la vie tout simple­ment. La parti­ci­pa­tion et le soutien de la commu­nauté locale du quar­tier sont pour nous très impor­tants.

 Enfin,  le soutien que nous avons reçu et rece­vons aussi bien au niveau local et qu’à l’étran­ger est primor­dial. Car nous vous l’af­fir­mons:  réel­le­ment  « la soli­da­rité est conta­gieuse. » Ce soutien que nous avons reçu et rece­vons, aussi bien au niveau local qu’à l’étran­ger est primor­dial.  Et vrai­ment la soli­da­rité inter­na­tio­nale  est pour nous un élément qui nous donne l’op­ti­misme et la force de conti­nuer le combat. Alors votre soli­da­rité, chers amis de Poitiers, est précieuse pour nous.

Chers amis, rece­vez depuis Halan­dri nos salu­ta­tions chaleu­reuses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.