Aller au contenu

Appel de Mont­pel­lier: la liberté et l’asile pour Julian Assange


Parce qu’il a révélé au monde, via Wiki­leaks, des infor­ma­tions d’in­té­rêt public majeur et contri­bué ainsi à la démo­cra­tie, Julian Assange est bloqué depuis juin 2012, il y a plus de six ans, à l’am­bas­sade d’Equa­teur à Londres. Il vit reclus dans une pièce de vingt mètres carrés, sans lumière du jour, sans contacts avec ses proches.
Ces condi­tions de vie sont inac­cep­tables. Y mettre fin va au delà de la défense d’un acteur de premier plan de la liberté de l’in­for­ma­tion et relève de la simple huma­nité.
Les orga­ni­sa­tions repré­sen­tées (1) et les citoyens présents, ce lundi 18 février à La Carma­gnole à Mont­pel­lier, lancent, au nom des valeurs de la Répu­blique, un appel au gouver­ne­ment et aux parle­men­taires.


Ils demandent que Julian Assange :

  • retrouve sa pleine liberté et toute sa capa­cité à pour­suivre son travail au service du bien commun,
  • se voit accor­der la demande d’asile en France qu’il a présen­tée en 2015,
  • puisse dispo­ser des protec­tions que néces­sitent les pres­sions et les menaces dont il est la cible.

  • Amnesty Inter­na­tio­nal,
  • Les Amis du Monde Diplo­ma­tique,
  • La Carma­gnole,
  • Les
    Gilets Jaunes du Piémont Céve­nol,
  • La Ligue des droits de l’Homme,
  • Nouveau Monde.

Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « Appel de Mont­pel­lier: la liberté et l’asile pour Julian Assange »

  1. Millot Annie dit :

    peut-on signer une pétition ouverte à tous ,en plus des orgas et personnalités ? merci .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.