Aller au contenu

Non à la loi « Sécu­rité globale »

Victimes, juristes, défen­seurs #Liber­teDin­for­mer, ils s’op­posent à la loi Sécu­rité Globale, véri­table mise au pas du contrôle citoyen des pratiques poli­cières [⬇️]

Le 17 novembre 2020, l’As­sem­blée natio­nale doit étudier la propo­si­tion de loi dite de « Sécu­rité globale ». #PPLSe­cu­ri­teG­lo­bale.

Elle réprime de 45.000 € d’amende et un an de prison le fait « de diffu­ser, dans le but qu’il soit porté atteinte à son inté­grité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’iden­ti­fi­ca­tion d’un fonc­tion­naire de la police natio­nale ou d’un mili­taire de la gendar­me­rie natio­nale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opéra­tion de police. »

Une atteinte inédite au droit d’in­for­mer.
Une loi liber­ti­cide comme jamais.
La mise au pas du contrôle citoyen des pratiques poli­cières.
Non à la loi « Sécu­rité globale »

—————————————

http://www.davduf.net/?lang=fr

Loi sécu­ri­taire ultime (drones partout, recon­nais­sance faciale en approche, renfor­ce­ment des polices muni­ci­pales, des socié­tés de vigiles), avec la loi dite de « Sécu­rité globale », c’est ni plus ni moins qu’une reven­di­ca­tion auto­ri­taire qui s’avance. Avec l’ar­ticle 24, qui entend rendre non iden­ti­fiables les poli­ciers sur les réseaux sociaux, c’est bien de censure qu’il s’agit. Une loi écrite par la police pour la police qui vise à éviter que celle-ci ne perde la bataille de l’image.

Depuis quatre jours, je récolte la parole des proches de victimes (Sofia Chou­viat, Boudi­net, Bentounsi, etc), avocats (Chalot, Bour­don, Alimi, Dujar­din, etc), histo­riennes (Codac­cioni, Larrère), défen­seurs des droits (Amnesty, Quadra­ture du Net), hommes et femmes de presse (Kempf, Plenel, Tesquet, Cresci, etc), qui s’op­posent à cette loi, véri­table mise au pas du contrôle citoyen des pratiques poli­cières.

C’est un thread sur Twit­ter. Une play­list vidéo sur Youtube. Une info pour tous.
TOUTES LES VIDÉOS

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.