Aller au contenu

2 tracts en défense des 9 inculpé.e.s de Poitiers. Mise en pers­pec­tive.

Le tract inter­syn­di­cal souligne « la stra­té­gie « divi­ser pour mieux régner » de l’État. Ils expriment clai­re­ment leur oppo­si­tion à la « crimi­­na­­li­­sa­­tion des mouve­­ments sociaux et à la répres­­sion,
à Poitiers comme ailleurs ». Il exige la « relaxe des neuf prévenu-es convoqué-es
au tribu­­nal correc­­tion­­nel le 17 novembre! »

https://reve86.org/pour-la-relaxe-des-9-prevenu-es-de-poitiers-commu­nique-de-soutien-de-linter­syn­di­cale-de-la-vienne-cgt-cnt-so-fsuso­li­daires/

Ce tract en défenses des liber­tés est un point d’ap­pui excellent.

Le tract émanant du comité de soutien précise que sur les neuf inculpé.e.s, deux sont des mili­tants de Soli­daires et tous les autres sont connu.e.s pour « leur engage- ment anti­­ca­­pi­­ta­­liste et/ou liber­­taire ».

Ce tract précise ensuite :

« Il condamne toute tenta­­tive des pouvoirs publics visant à faire taire et inti­­mi­­der le mouve­­ment social, car, au-delà des neuf personnes convoquées, c’est la liberté de mani­­fes­­ter de tou-te-s qui est attaquée. Il dénonce égale­­ment le fichage systé­­ma­­tique et géné­­ra­­lisé qui se met en place dans le même objec­­tif. Il appelle toutes les personnes et orga­­ni­­sa­­tions à le rejoindre et à mani­­fes­­ter leur soli­­da­­rité envers les cama­­rades convoqué-e-s par un soutien à la fois poli­­tique et finan­­cier. »

https://reve86.org/commu­nique-du-comite-de-soutien-aux-neuf-prevenu-e-s-de-poitiers/

 

Ensemble ! a signé ce tract, comme cela lui a été proposé.

Nous parti­ci­pions au comité de soutien dont la prochaine réunion est : lundi 18 septembre à 18 h 30 à la MDS (22 rue du Pigeon-Blanc à Poitiers)

Nous savons que ce gouver­ne­ment,comme celui de Hollande, hier, ou celui de Sarkozy, avant-hier, fait tout pour divi­ser le mouve­ment social. Or, la mouvance liber­taire, le collec­tif anti-répres­sion local, font partie de la contes­ta­tion de la loi Tavail numéro 1 puis de la loi travail XXL numé­ro2. Notre soli­da­rité est ici poli­tique.

Pour beau­coup, nous avons parti­cipé à cette occu­pa­tion paci­fique et massive des voies ferrées, et le reven­diquons.

Nous nous féli­ci­tons de l’ap­pel inter­syn­di­cal qui doit embrayer sur le soutien de toutes les forces qui s’op­posent aux mesures liber­ti­cides d’aujourd’­hui et de demain des néoli­bé­raux. Dès aujourd’­hui à Poitiers.

 

PB, 14–9–2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *