Aller au contenu

Ensemble pour défendre notre hôpi­tal, notre système de Santé et d’Ac­tion sociale.

Depuis le prin­temps, les person­nels des urgences se mobi­lisent dénonçant la dégra­da­tion de leurs condi­tions de travail et reven­diquant des effec­tifs, une augmen­ta­tion de salaire et l’ou­ver­ture de lits pour accueillir les patients en sécu­rité et dans la dignité.

Ces reven­di­ca­tions se sont éten­dues depuis à l’en­semble des profes­sion­nel.le.s de nos diffé­rents secteurs d’ac­ti­vi­tés parce qu’il y urgence à obte­nir des moyens supplé­men­taires pour l’hô­pi­tal et l’en­semble des établis­se­ments de Santé et d’Ac­tion Sociale.
Les député.e.s n’en ont pas tenu compte, en votant en première lecture le Projet de Loi de Finan­ce­ment de la Sécu­rité Sociale proposé par le gouver­ne­ment.

Ils ne font qu’am­pli­fier la colère et la déter­mi­na­tion des person­nels et des usager.e.s
Réuni.e.s à la bourse du travail ce lundi 4 novembre 2019, les collec­tifs : Inter blocs, Inter Hôpi­taux , Inter Urgences et le Prin­temps de la psychia­trie, et les orga­ni­sa­tions syndi­cales repré­sen­ta­tives médi­cales ainsi que para­mé­di­cales AMUF, APH, CFE- CGC, CFTC, CFDT, CGT, SNPHARE, SUD, UNSA
et la Coor­di­na­tion Natio­nale des Comi­tés de Défense des Hôpi­taux et Mater­ni­tés de Proxi­mité
appellent à la mobi­li­sa­tion des sala­rié.e.s et des usager.e.s pour défendre notre hôpi­tal, notre système de Santé et d’Ac­tion Sociale.
Nous exigeons d’être reçus par le Premier ministre pour enga­ger des négo­cia­tions urgentes en parti­cu­lier sur les thèmes suivants :
Recru­te­ment de profes­sion­nel.le.s supplé­men­taires immé­dia­te­ment et plan de forma­tion pluri­dis­ci­pli­naire
Reva­lo­ri­sa­tion géné­rale des salaires pour rattra­per les 10 ans de blocage, et recon­nais­sance des quali­fi­ca­tions des profes­sion­nel.le.s
Renfor­ce­ment des moyens finan­ciers signi­fi­ca­tifs pour les établis­se­ments, ce qui passe par une reva­lo­ri­sa­tion de l’ONDAM à au moins 5% dans le Projet de Loi de Finan­ce­ment de la Sécu­rité Sociale
L’ar­rêt de toutes les ferme­tures d’éta­blis­se­ments, de services et de lits et la réou­ver­ture de lits là où c’est néces­saire
 De réelles mesures qui garan­tissent l’ac­cès, la proxi­mité et une prise en charge opti­male en terme de qualité et de sécu­rité des soins pour toutes et tous partout.


Toutes et tous ensemble le 14 novembre 2019
pour une jour­née natio­nale de grève et de mani­fes­ta­tions !

Mani­fes­ta­tion à Paris : Rassem­ble­ment entre 12h00 et 14h00 à Port-Royal, pour un départ à
14h en direc­tion du Sénat, de l’As­sem­blée Natio­nale et de l’hô­tel Mati­gnon

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.