Aller au contenu

Ce mardi 19 février à 19 heures , mani­fes­ta­tion anti­ra­ciste

Nous mani­fes­te­rons devant la mairie mais nous ne serons pas aux côtés des amis de Macron et de Wauquiez.

« A Poitiers devant la Mairie

Le conseil muni­ci­pal appelle l’en­semble des poite­vins à

un grand rassem­ble­ment contre l’an­ti­sé­mi­tisme et le racisme

mardi 19 février, à 19 heures, place Leclerc. »

 et à Châtel­le­rault devant l’ Espla­nade François Mitter­rand

Comme la LDH le dit dans son commu­niqué, « le mot « Juden » stig­ma­tise, à la pein­ture jaune, la devan­ture d’une boulan­ge­rie juive, des croix gammées sont appliquées sur le visage de Simone Veil, les arbres plan­tés en hommage à Ilan Halimi sont tran­chés. Tout cela surgit sur fond d’un déver­se­ment régu­lier de propos anonymes sur les réseaux sociaux, où se mêlent anti­sé­mi­tisme, théo­ries conspi­ra­tion­nistes, propos outra­geu­se­ment menson­gers, alors que des slogans d’ex­trême droite réap­pa­raissent sur les murs et que des quenelles sont soigneu­se­ment mises en scène à desti­na­tion des médias. Aucun de ces actes ne peut être bana­lisé. »

Face à cette situa­tion, Ensemble! prend posi­tion:

Commu­niqué natio­nal d’En­semble !

Face à la remon­tée de l’an­ti­sé­mi­tisme, il est néces­saire de réagir et de ne lais­ser aucune bana­li­sa­tion s’ins­tal­ler. L’ini­tia­tive d’une mani­fes­ta­tion contre l’an­ti­sé­mi­tisme prévue mardi 19 février est néces­saire.

Pour autant l’as­so­cia­tion à cette initia­tive d’un parti poli­tique de droite comme Les Répu­bli­cains pose problème. , Alors que ce parti tient depuis des années et encore aujourd’­hui, sous la direc­tion de Laurent Wauquiez, un discours anti-immi­grés, qui vise régu­liè­re­ment les musul­mans. Quant à La Répu­blique En Marche, autre mouve­ment signa­taire, c’est le parti d’un gouver­ne­ment qui a durci la légis­la­tion contre les migrants et mène une répres­sion brutale contre toute contes­ta­tion.

Cepen­dant nous mani­fes­te­rons mardi 19 février contre la haine anti­sé­mite qui se mani­feste à nouveau depuis quelques années et dont nous n’ou­blions pas qu’elle a tué à plusieurs reprises. Contre l’an­ti­sé­mi­tisme, contre tous les racismes, tous et toutes dans la rue le 19 février.

Ceci dit, insis­tons sur ce point: en cette période trou­blée, nous ne frater­ni­sons ni avec la droite tradi­tion­nelle ni avec la nouvelle droite de Macron.

Une campagne de presse appelle à l’union natio­nale contre l’an­ti­sé­mi­tisme. Nous mani­fes­te­rons mais nous ne sommes pas les amis des LR et LREM.

LR a choisi pour tête de liste pour les élec­tions euro­péennes un intel­lec­tuel de la Manif pour tous. La « Manif pour tous » fut un lieu accueillant pour les inté­gristes des diffé­rentes reli­gions dont Marion Maré­chal; elle fut un lieu de fusion entre la droite tradi­tion­nelle et les extrême-droites ; les anti­sé­mites y furent à leur aise. La fusion partielle de l’élec­to­rat de LR et de celui de RN est toujours en cours.

Et les édito­ria­listes qui voient en RN un parti qui a rompu avec ses origines dans le pétai­nisme et la Colla­bo­ra­tion sont des idiots utiles de ce post-fascisme qui est en pleine forme.

Le RN est raciste, les LR copient chaque jour plus le RN.

 Quant à Macron, la violence de la répres­sion poli­cière orga­ni­sée contre les mani­fes­ta­tions de Gilets jaunes est effa­rante : les ébor­gnés et gueules cassées vivent dans leur corps ce que signi­fie la « bien­veillance » de ce gouver­ne­ment. Son goût pour la répres­sion lui font gagner des points dans l’élec­to­rat de cette droite tradi­tion­nelle qui est deve­nue si proche des thèses du RN.

Plusieurs semaines durant, Casta­ner annonça que des GJ montaient à Paris avec le projet de « tuer ». Il s’est avéré que ce mensonge était destiné à rendre légi­time la répres­sion barbare, d’un type nouveau, qu’il orga­ni­sait.

 Vrai­ment, pas ques­tion de fréquen­ter les sbires de Macron, ni aujourd’­hui ni demain !

 Celles et ceux qui sont allés dans des rassem­ble­ments et mani­fes­ta­tions de Gilets jaunes savent que les thèmes anti­sé­mites ou isla­mo­phobes sont absents, -sauf excep­tions guet­tés par les dans les médias. Pour Macron, pour ses ministres et les édito­ria­listes qui les soutiennent, il est apparu rusé de présen­ter tout porteur de Gilet jaune comme une brute anti­sé­mite. C’est une calom­nie répu­gnante digne de ce régime.

par ailleurs, nous voyons que les forces prônant les racismes, le mépris des femmes, la ferme­ture des fron­tières et la noyade des migrants ont le vent en poupe en Europe. Ce sont les États, leurs diri­geants, les élites poli­tiques de cette Union euro­péenne qui sont d’abord à accu­ser, et pas ce qui est dit et crié massi­ve­ment dans les cortèges de Gilets Jaunes.

Cette mani­fes­ta­tion contre l’an­ti­sé­mi­tisme et tous les racismes doit rassem­bler massi­ve­ment, mais pas derrière les racistes et les chefs des flics.

La figure de Manou­chian, le héros de l’Af­fiche rouge , ce révo­lu­tion­naire juif haï par toutes les forces domi­nantes et assas­siné par les nazis, nous accom­pagne en ces jours d’inquié­tude.

PB, 19–2–2019

Un autre aspect de la propa­gande gouver­ne­men­tale qui déferle: une tren­taine de dépu­tés veulent que l’an­ti­sio­nisme soit crimi­na­lisé.

Michel Tubiana, président d’hon­neur de la Ligue des droits de l’homme, à propos de ceux qui veulent légi­fé­rer sur l’an­ti­sio­nisme :

«  (…) Est-ce une raison pour faire de ceux et celles qui se proclament anti­sio­nistes des délinquants ? C’est pour­tant ce que souhaitent, paraît-il, une tren­taine de dépu­tés se sentant, sans doute, soute­nus par un président de la Répu­blique qui a cru bon d’abon­der en ce sens et d’in­tro­ni­ser Benja­min Neta­nya­hou comme repré­sen­tant des juifs du monde entier.

Il est vrai que la Cour de cassa­tion a déjà cru bon d’as­si­mi­ler l’ap­pel au boycott des produits israé­liens à une mani­fes­ta­tion d’an­ti­sé­mi­tisme. On attend avec impa­tience ce que dira la Cour euro­péenne des droits de l’Homme d’une inter­pré­ta­tion si exten­sive du droit pénal français et si restric­tive de la liberté d’ex­pres­sion. (…)

« ce n’est pas l’exis­tence d’Is­raël qui est mena­cée par les Pales­ti­niens, c’est le droit des pales­ti­niens à exis­ter qui leur est refusé par une puis­sance occu­pante qui béné­fi­cie d’ap­puis qui vont de la caution active, j’évoque ici les USA, à une lâche compli­cité, j’évoque ici l’Union euro­péenne, y compris la France.

Il y aurait donc une certaine incon­gruité à vouloir légi­fé­rer à ce propos alors et surtout que personne ne songe à incri­mi­ner ceux et celles, en Israël comme en France, y compris dans la repré­sen­ta­tion natio­nale, qui contestent le droit des Pales­ti­niens à avoir leur État voire vont jusqu’à nier leur exis­tence !

En assi­mi­lant une mani­fes­ta­tion de racisme into­lé­rable à une critique fût-elle radi­cale, d’Is­raël et de sa poli­tique, ce sont tous les juifs qu’on assi­mile ainsi aux erre­ments de celle-ci et, parti­cu­liè­re­ment, à ce qu’elle conduit à faire subir au peuple pales­ti­nien. (…)

C’est le chemin que s’ap­prêtent à emprun­ter ceux et celles qui caressent l’idée d’in­tro­duire la dimen­sion de l’an­ti­sé­mi­tisme dans la critique des gouver­ne­ments israé­liens. »

Une réflexion au sujet de « Ce mardi 19 février à 19 heures , mani­fes­ta­tion anti­ra­ciste »

  1. pascal b dit :

    J’y suis allé. Le rassemblement a duré 20 minutes: intervention, pose de gerbe, Marseillaise, dispersion. Comme une corvée dont on se débarrasse. Minable. La lutte contre les antisémites fascistes ou salafistes mérite mieux.

    Le maire de Poitiers, comme Macron à Paris,  ne sait que faire dans la rue au milieu de foules qu’il vient de convoquer. Peut-être que quand ils seront capables d’une attitude solidaire avec les migrants -comme les militant.e.s solidaires de la ville, quand ils seront capables de faire des kilomètres de manif malgré les gazages des policiers -comme les Gilets jaunes, parviendront ils à se hisser à la hauteur de cette cause? Je plaisante: c’est trop tard pour eux.

    La cause antiraciste, solidaire et fraternelle, vit malgré eux. Une nouvelle démonstration en fut faite aujourd’hui.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.