Aller au contenu

Commu­niqué de l’in­ter­syn­di­cale du lycée du prof de philo sanc­tionné

Poitiers, lycée Victor Hugo, le 28/03/15

Incom­pré­hen­sion, stupé­fac­tion, inter­ro­ga­tion, indi­gna­tion, colère, mais en aucun cas rési­gna­tion !

Deux mois après lui avoir signi­fié sa suspen­sion à titre conser­va­toire pour « propos inadé­quats tenus en classe », le Recteur vient de faire connaitre à notre collègue de Philo­so­phie sa déci­sion : il se verra appliquer la plus grave mesure disci­pli­naire que le Recteur peut pronon­cer lui-même : un dépla­ce­ment d’of­fice, avec affec­ta­tion immé­diate dans une zone de rempla­ce­ment d’un dépar­te­ment voisin.

Nous, ensei­gnant-es du Lycée Victor Hugo, sommes, à l’an­nonce de cette sanc­tion, atterré-es, dans l’in­com­pré­hen­sion la plus totale, indi­gné-es, en colè­re….

Comment est-il possible qu’une sanc­tion aussi grave puisse être pronon­cée à l’en­contre d’un-e ensei­gnant-e à partir du seul cour­rier d’une famille ? La justice saisie par le Recteur n’a-t- elle pas,elle, conclu par un clas­se­ment sans suite, l’enquête menée sur le fonde­ment du contenu de ce cour­rier ?

Notre indi­gna­tion et notre colère liées à l’im­pres­sion parta­gée par la très grande majo­rité d’entre nous d’une sanc­tion-brimade arbi­traire dénuée de tout fonde­ment, se double aujourd’­hui d’une perte totale de confiance envers notre admi­nis­tra­tion. C’est peu de dire que nous nous sentons toutes et tous à la merci du prochain cour­rier de famille qui sera envoyé à notre hiérar­chie pour se plain­dre… de quoi d’ailleurs ? d’un mot prononcé ? d’une péda­go­gie qui déplait ?

Nous nous adres­sons aujourd’­hui à madame la ministre pour deman­der la levée de la sanc­tion pronon­cée par le Recteur de l’aca­dé­mie de Poitiers et la réin­té­gra­tion de notre collègue dans ses fonc­tions de profes­seur de Philo­so­phie au lycée Victor Hugo de Poitiers.

Nous tien­drons une Assem­blée Géné­rale au lycée dès lundi pour déci­der de la suite de notre mobi­li­sa­tion.

L’in­ter­syn­di­cale du lycée Victor Hugo, le 28/03/15

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.