Aller au contenu

Comp­teurs d’élec­tri­cité Linky, les muni­ci­pa­li­tés ont leur mot à dire

Une inter­ven­tion de Jacques Arfeuillères au conseil muni­ci­pal de Poitiers

Je suis inter­venu au nom d’Osons Poitiers sur le sujet en conseil muni­ci­pal. Réponse de notre maire : « il faut arrê­ter de se méfier de la tech­no­lo­gie, croyez un peu au progrès !  »

Oui monsieur le maire, je crois au progrès humain qui fera notre huma­nité meilleure qu’elle n’est. je ne suis pas sûre que ce progrès passe par les inno­va­tions tech­no­lo­giques inutiles et porteuses de danger.

Mon inter­ven­tion : « Ces deux conven­tions sur la distri­bu­tion du gaz et de l’élec­tri­cité par ERDF/GRDf nous permettent de poser une ques­tion que commencent à se poser certaines communes confron­tées, comme nous, à la volonté des deux entre­prises de rempla­cer les comp­teurs par les comp­teurs dits intel­li­gents « Linky » et « Gazpar ».

Vous devez connaître les ques­tions qui se posent à ce sujet et je ne parle pas des ques­tions écono­miques sur le coût et l’em­ploi (des emplois créés à court terme pour le rempla­ce­ment, des emplois qui dispa­raissent, vu que le relevé des consom­ma­tions sera auto­ma­tique).

Je parle des ques­tions en termes de santé qui sont loin d’être réglées.

La commune de Saint Macaire, en Gironde, a pris la déci­sion d’es­sayer d’em­pê­cher le déploie­ment de ces comp­teurs sur son terri­toire pour proté­ger ses habi­tants : objet de l’inquié­tude, les micro-ondes émises par le comp­teur gaz et les ondes élec­tro magné­tiques émises par le comp­teur élec­trique. Les expé­ri­men­ta­tions n’ont pas permis de lever ces inquié­tudes : de nombreux témoi­gnages parlent des maux de tête géné­rés et de nombreuses études ont des résul­tats néga­tifs (.Les études de Que Choi­sir, de Repor­terre et du collec­tif Robin des Toits)

N’ou­blions pas que les rayon­ne­ments élec­tro­ma­gné­tiques sont clas­sés « cancé­ro­gènes possibles » par l’Or­ga­ni­sa­tion mondiale de la santé (OMS) depuis le 31 mai 2011. Les câbles des habi­ta­tions n’ont pas été prévus pour utili­ser la tech­no­lo­gie Linky. N’étant pas blin­dés, ils vont géné­rer des rayon­ne­ments nocifs dans toutes les pièces de l’ha­bi­ta­tion. S’est-on penché sur ce problème à Poitiers ?

Enfin, il faut parler de l’as­pect Data : les données centra­li­sées par ERDF GRDF feront l’objet d’une commer­cia­li­sa­tion en aval et si on promet main sur le cœur que ces données seront anony­mées, on sait ce que cette promesse, même certi­fiée par la CNII, vaut : il suffit de se souve­nir de cette enquête de Cash Inves­ti­ga­tion qui a montré comment la Poste faisait fi des recom­man­da­tions sur la vente des fichiers clients.

En ce qui nous concerne, nous souhai­tons infor­mer les habi­tants qu’il existe une fronde contre l’ins­tal­la­tion de ces comp­teurs et qu’on peut trou­ver très faci­le­ment des modèles de lettres de refus.

Lettre type de REFUS d’ins­tal­la­tion du comp­teur intel­li­gent à télé­re­levé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.