Aller au contenu

Covid Initia­tive Capi­ta­lexit

Covid 19 Appel pour un vaccin libre de tout brevet, avec le maxi­mum de sécu­rité et acces­sible à tous.

La nouvelle pandé­mie sur l’en­semble de la planète provoque des dégâts consi­dé­rables. Le besoin urgent de vaccins et de trai­te­ments est devenu une prio­rité médi­cale et poli­tique. Les grandes entre­prises phar­ma­ceu­tiques sont sur les rangs. Près de 200 études dont plus d’une ving­taine sont en phase clinique. Pour eux, il s’agit d’une course pour le marché du siècle. De l’argent public a été distri­bué à flot par les états et l’union euro­péenne (près de 2 milliards Europe et USA comprise). Alors même que durant cette période ces entre­prises ont distri­bué des milliards de divi­dendes. Sanofi, près de 4 milliards par ex.

La ques­tion sera bien : le(s) vaccin(s), finan­cés par l’argent public sera-t-il un bien commun pour toute l’hu­ma­nité et distri­bué gratui­te­ment ou une source de reve­nus juteux pour les grands labos phar­ma­ceu­tiques ?

Un Appel de cher­cheurs du monde entier et de 70 ONG ont demandé aux états membres de l’OMS de prendre des mesures pour garan­tir une répar­ti­tion équi­table à l’échelle mondiale des futurs trai­te­ments et vaccins et mettent en cause le mode actuel de la pharma.

L’idée est avan­cée de créer un pôle mondial de droits sur les données, les connais­sances et les tech­no­lo­gies utiles dans la préven­tion et les trai­te­ments de la pandé­mie.

L’OMS sous la pres­sion des lobbys phar­ma­ceu­tiques et des grandes puis­sances n’a pas retenu ces demandes, ce qui a provoqué la réac­tion de l’OXFAM ; «  Le vaccin contre le covid 19 doit être libre de tout brevet, produit en masse, distri­bué équi­ta­ble­ment et mis gratui­te­ment à la dispo­si­tion de tous, riches et pauvres. Les diri­geants mondiaux doivent s’en­ga­ger à faire passer la santé publique avant les profits de l’in­dus­trie phar­ma­ceu­tique ».

Nous, groupe médi­ca­ment de « Capi­tal Exit » et….nous nous asso­cions à cet Appel en préci­sant que nous voulons un vaccin effi­cace avec une sécu­rité maxi­male. Ce qui concerne la qualité des essais cliniques, les prin­cipes actifs et les adju­vants.

Ce qui est vrai pour le vaccin doit l’être aussi pour les trai­te­ments.

Il y va de la santé publique de toute la popu­la­tion mondiale. Un véri­table enjeu de civi­li­sa­tion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.