Aller au contenu

Le réchauf­fe­ment clima­tique à Poitiers

En cette jour­née mondiale d’ac­tion pour le climat, les Déco­deurs du jour­nal Le Monde propose une visua­li­sa­tion inter­ac­tive de la hausse de la tempé­ra­ture moyenne de plus de 70 villes françaises, dont Poitiers, durant ces dernières décen­nies. Malheu­reu­se­ment, l’ac­cès complet à l’ar­ticle est réservé aux abon­nés, mais on peut en relayer l’es­sen­tiel et notam­ment les chiffres de la station météo de Poitiers / Biard.

À partir des rele­vés de ses stations locales, MéteoF­rances calcule une moyenne annuelle de tempé­ra­ture sur tout le terri­toire qui permet de de faire ressor­tir des tendances sur la longue durée. Pour vali­ser ces hausses les Déco­deurs ont choisi une repré­sen­ta­tion graphique parti­cu­liè­re­ment parlante,  les « rayures de réchauf­fe­ment », qui se base sur l’ha­bi­tude que nous avons d’in­ter­pré­ter la tempé­ra­ture en fonc­tion de la couleur, comme pour un robi­net d’eau : bleu = froid, rouge = chaud.

À la station météo de Poitiers / Biard les tempé­ra­tures sont rele­vée depuis 1922, la moyenne annuelle a augmenté de plus de 3 degrés et nous consta­tons que les dernières années sont quasi-systé­ma­tique­ment très chaudes (l’an­née 2018 n’est pas indiquée). Cons­ta­ta­tion vécue encore cette été avec la cani­cule.

La tempé­ra­ture moyenne des 75 villes dont les rele­vés sont affi­chées s’est élevée de 2 °C à 3 °C durant ces dernières décen­nies.

Le graphique utilisé pour l’illus­tra­tion géné­rale de ce billet est celui de l’évo­lu­tion de la tempé­ra­ture moyenne par année à la surface du globe sur une période de 137 ans, de 1880 à 2017. Sur cette période et à l’échelle mondiale la hausse est de plus de un degré.

Une réflexion au sujet de « Le réchauf­fe­ment clima­tique à Poitiers »

  1. Ping : Le réchauf­fe­ment clima­tique à Poitiers – Pour une info rouge et verte dans la Vienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.