Aller au contenu

Créa­tion sur la Vienne d’un IEPop

Un IEPop c’est un Insti­tut d’Études Popu­laire. Créa­tion le lundi 17 novembre 2014

Présen­ta­tion du projet IEPop Poitiers

L’as­so­cia­tion natio­nale Champ libre aux sciences sociales a lancé en 2014 un appel à la créa­tion d’ « IEPop ». Dans une pers­pec­tive d’édu­ca­tion popu­laire, il s’agit de créer des collec­tifs plura­listes et ouverts, asso­ciant cher­cheurs et cher­cheuses, mili­tant.es et citoyen.nes, et se donnant pour projet de mettre en commun et de diffu­ser les savoirs utiles à l’éman­ci­pa­tion et à la trans­for­ma­tion sociale.

Les IEPop relè­ve­raient d’as­so­cia­tions locales auto­nomes dans leur fonc­tion­ne­ment. Ils devraient faire large­ment appel à des méthodes inter­ac­tives et parti­ci­pa­tives évitant de repro­duire une divi­sion entre ceux qui savent et ceux qui apprennent. Loca­le­ment, il s’agi­rait de déve­lop­per des actions de forma­tion, une dyna­mique d’échanges de savoirs et des formes d’in­ter­ven­tion publique visant à faire parti­ci­per un large public. Le plura­lisme et le décloi­son­ne­ment entre secteurs profes­sion­nels, géné­ra­tions, genres et caté­go­ries sociales seront des aspects déci­sifs de la démarche, en produi­sant et diffu­sant des savoirs critiques sur la société dans laquelle nous vivons.

Sur Poitiers, un groupe d’une tren­taine d’en­sei­gnant.e et de mili­tant.es syndi­ca­listes, asso­cia­tifs et poli­tiques se sont réunis depuis cet été pour présen­ter le projet le 17 novembre à la MJC Alié­nor, en propo­sant à titre d’exemple un test parti­ci­pa­tif de travaux pratiques sur le thème « Et si la Sécu dispa­rais­sait ? » suivi d’un débat sur le programme d’ac­tions à mettre en place collec­ti­ve­ment sur Poitiers et sur le dépar­te­ment.

– Lundi 17 novembre 2014 20h – MJC Alié­nor d’Aqui­taine –

N’hé­si­tez pas à relayer cette infor­ma­tion dans vos réseaux.

Le flyer ICI

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.