Aller au contenu

Rassem­ble­ment de soutien au TAP

Appel à rassem­ble­ment de soutien ce mercredi 12 mai à 17h devant le TAP Commu­niqué de presse du 12 mai 2021 Ce matin l’ac­cès au TAP nous est impos­sible par une présence poli­ciere nous bloquant les entrées. Nous nous sommes donc invité-es à la mairie pour y tenir notre assem­blée géné­rale. Nos reven­di­ca­tions sont claires. Nous conti­nue­rons d’oc­cu­per les lieux de culture jusqu’à la satis­fac­tion de nos reven­di­ca­tions dont la première est l’abro­ga­tion de la réforme de l’as­su­rance chômage. Nous nous inscri­vons à ce titre dans un mouve­ment natio­nal. Rappe­lons pour infor­ma­tion que de nombreux lieux occu­pés en France sont en train de subir, en ce moment même, des expul­sions, suivant le même type de procé­dure. Nous nous enga­geons poli­tique­ment à conti­nuer nos actions car la lutte conti­nue. Le gouver­ne­ment qui s’est targué, concer­nant la pandé­mie, de proté­ger les plus faibles, lâche aujourd’­hui des miettes pour tenter de divi­ser le mouve­ment d’oc­cu­pa­tion. Ce même mouve­ment qui se bat contre la préca­rité que le gouver­ne­ment tente d’or­ches­trer. Quelles sont les enjeux d’une reprise des spec­tacles par rapport à l’am­pleur de la tragé­die sociale dans laquelle l’ap­pli­ca­tion de la réforme de l’as­su­rance du chômage s’ap­prête à plon­ger l’en­semble de la popu­la­tion, commençant bien entendu par les plus précaires? Ce matin l’ac­cès au TAP nous est impos­sible par une présence poli­cière nous bloquant les entrées. Nous nous sommes donc invité-es à la mairie pour y tenir notre assem­blée géné­rale. Nos reven­di­ca­tions sont claires. Nous conti­nue­rons d’oc­cu­per les lieux de culture jusqu’à la satis­fac­tion de nos reven­di­ca­tions dont la première est l’abro­ga­tion de la réforme de l’as­su­rance chômage. Nous nous inscri­vons à ce titre dans un mouve­ment natio­nal. Rappe­lons pour infor­ma­tion que de nombreux lieux occu­pés en France sont en train de subir, en ce moment même, des expul­sions, suivant le même type de procé­dure. Nous nous enga­geons poli­tique­ment à conti­nuer nos actions car la lutte conti­nue. Le gouver­ne­ment qui s’est targué, concer­nant la pandé­mie, de proté­ger les plus faibles, lâche aujourd’­hui des miettes pour tenter de divi­ser le mouve­ment d’oc­cu­pa­tion. Ce même mouve­ment qui se bat contre la préca­rité que le gouver­ne­ment tente d’or­ches­trer. Quelles sont les enjeux d’une reprise des spec­tacles par rapport à l’am­pleur de la tragé­die sociale dans laquelle l’ap­pli­ca­tion de la réforme de l’as­su­rance du chômage s’ap­prête à plon­ger l’en­semble de la popu­la­tion, commençant bien entendu par les plus précaires?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.