Aller au contenu

Décla­ra­tion finale du Sommet des Peuples “Dehors l’OMC– Cons­trui­sons la souve­rai­neté”

Le Sommet des Peuples « Dehors l’OMC – Cons­trui­sons la souve­rai­neté » s’est
rassem­blé du 11 au 13 Décembre 2017 à Buenos Aires, en Argen­tine, face à la XI
Confé­rence Minis­té­rielle de l’Or­ga­ni­sa­tion Mondiale du Commerce (OMC)
orga­ni­sée dans cette ville.Voir la décla­ra­tion finale du sommet des peuples
Nous, le Sommet des Peuples, composé de réseaux sociaux et orga­ni­sa­tions
syndi­cales, terri­to­riales, étudiantes, poli­tiques, paysannes, anti-extrac­ti­vistes,
autoch­tones, de femmes et de droits de l’homme, entre autres, du monde entier,
réaf­fir­mons notre rejet des poli­tiques de libre-échange de l’OMC.

  • En vue de l’an prochain, le Sommet des Peuples appelle à tous les peuples du
    monde à se mobi­li­ser contre le Sommet Prési­den­tiel du G-20 qui se tien­dra à
    Buenos Aires en 2018. Le G-20, comme l’OMC et tous les ALE, reflète unique­ment
    la soif de profit des entre­prises et non les besoins des gens. Ce n’est pas une
    coïn­ci­dence que l’Ar­gen­tine orga­nise à la fois l’OMC et le G20: ce pays veut se
    présen­ter comme un leader régio­nal dans la libé­ra­li­sa­tion du commerce. Pour
    cette raison, la mobi­li­sa­tion de nos peuples est cruciale. C’est nous qui devons
    élever notre voix et faire entendre nos propo­si­tions alter­na­tives à la crise du
    climat et de la civi­li­sa­tion.
  • De même, nous appe­lons à construire une grève inter­na­tio­nale des femmes
    le 8 mars prochain, basée sur une large vision du travail prenant en compte nos
    réali­tés hété­ro­gènes. Il n’y aurait pas de capi­ta­lisme sans le travail domes­tique
    non-rému­né­rés des femmes.
  • Les orga­ni­sa­tions et les mouve­ments sociaux du Sommet des Peuples Dehors
    l’OMC appellent aussi à la pour­suite et la conti­nuité des luttes de résis­tance face
    à l’of­fen­sive du capi­tal inter­na­tio­nale contre les droits des peuples, à travers une
    construc­tion collec­tive du Forum Social Mondial 2018 à Salva­dor , Bahia au
    Brésil, du 13 au 17 mars. Résis­ter c’est créer, résis­ter c’est trans­for­mer!
    La résis­tance mondiale a été vue et enten­due à Buenos Aires. Une fois de plus,
    partout où iront les grands forums mondiaux, la résis­tance des peuples qui se
    battent pour leurs droits les atten­dra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *