Aller au contenu

Dernier « conseil commu­nau­taire » de Grand Poitiers de la manda­ture

L’in­ter­ven­tion de notre élue Maryse Desbourdes, élue « Pour une Alter­na­tive à Gauche » (PAG), liste citoyenne soute­nue par les Alter­na­tifs, le NPA et la Gauche Anti­ca­pi­ta­liste. Elle y a donné donné une vision et son expé­rience des Conseils commu­nau­taires tels qu’ils existent. Elle a tenté d’of­frir au député maire Claeys (PS) le livre sur les trans­ports gratuits à Auba­gne*. Celui-ci a détourné le regard pour bouder osten­si­ble­ment le cadeau : la classe !

Que sont les conseils commu­nau­taires ?

« Il n’y a pas d’élu direct donc les élus sont dési­gnés par leur conseil muni­ci­pal. En fait, ils se retrouvent entre eux, consen­sus mou et haine du débat encore plus s’il est contra­dic­toire.

Ils se contentent de l’an­tienne : il faut être concret et donc simple même si tout cela est trop compliqué pour le commun des mortels que sont les élec­teurs/trices.

Là c’est diffi­cile, j’ai à chaque fois une appré­hen­sion à aller dans ce conseil, il est anti­dé­mo­cra­tique, machiste.

Grand Poitiers est géré par les maires des communes au sein d’un bureau qui prend des déci­sions dans la plus grande opacité ce qui a comme consé­quence des assem­blées sans débat, donc sans inté­rêt pour des élus qui ne sont présents que par obli­ga­tion , peu s’ex­priment et pour une élue qui porte la contra­dic­tion et qui propose une autre vision de la poli­tique, je le dit c’est insup­por­table et comme nous ne sommes pas « maso », qu’il était très diffi­cile d’étu­dier à une semaine d’in­ter­valle le dossier du conseil et celui de Grand Poitiers, je n’ai pas pu assu­mer complè­te­ment mon mandat de délé­guée suppléante.

Mes inter­ven­tions sur les trans­ports gratuits ont été à chaque fois accueillies par des rires et du mépris.

C’est une assem­blée hostile et dont des élus PS ne se privent pas pour l’ex­pri­mer : « il y en a marre Maryse que tu nous rabâches toujours la même chose, il y a des riches, des pauvres….. »

Nous répon­dons :maryse_manif

– Eh bien la réalité c’est l’aug­men­ta­tion du nombre de pauvres en France, des jeunes, des familles des retrai­tés et le chiffre augmente depuis les années 2000, ils sont 8,7 millions soit 14,3% de la popu­la­tion totale en 2011

– Les 500 premières fortunes de France ont vu leur richesse globale croître de plus de 25% en un an. Celle-ci s’éta­blit désor­mais à 330 milliards d’eu­ros et n’a jamais été aussi élevée. Elle a même augmenté de 300% sur les dix dernières années et repré­sente désor­mais plus de 15% du PIB natio­nal et 10% du patri­moine finan­cier du pays.

Face à la poli­tique du gouver­ne­ment Hollande qui impose l’aus­té­rité à tous les niveaux, qui mène une poli­tique de droite, qui a déclaré la guerre à la majo­rité de la popu­la­tion pour mieux remplir les caisses du patro­nat au nom de l’em­ploi et de la crois­sance,Il y a une extrême urgence à mener une réelle poli­tique à gauche pour une autre répar­ti­tion des richesses

L’in­ter­com­mu­na­lité a des compé­tences très impor­tantes (trans­ports, eau, collecte des ordures ména­gères, acti­vi­tés écono­miques) et c’est là que la poli­tique libé­rale prend toute sa dimen­sion : finan­ce­ment de la LGV SEA, accord pour la LGV Poitiers-Limoges, priva­ti­sa­tion du Parc d’ex­po­si­tion, nouvel impôt injuste pour compen­ser la perte de la taxe France Télé­com, renfloue­ment du centre de confé­rence,  appli­ca­tion de la loi sur l’in­ter­com­mu­na­lité, finan­ce­ment de RYANAIR,  augmen­ta­tion des tarifs des trans­ports VITALIS

Toutes ces déci­sions se prennent bien loin des habi­tants qui ne connaissent pas cette assem­blée.

Il faut privi­lé­gier l’in­ter­com­mu­na­lité de projet sous forme de struc­tures publiques qui évite la concur­rence entre les communes , les projets doivent être soumis aux conseil muni­ci­paux et donc aux habi­tants.

Enfin en mars 2014 , nous allons voter pour les élus muni­ci­paux et commu­nau­taires, c’est une avan­cée très mineure, car rien ne change sur l’in­dis­pen­sable gestion démo­cra­tique que devrait avoir cette assem­blée. »

* Le livre sur les tranp­sorts gratuits à Aubagne ICI

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.