Aller au contenu

DNSI : un billet d’hu­meur concer­nant l’ex­po­si­tion Traver­sées

Commu­niqué envoyé à la presse par DNSI (D’ailleurs Nous Sommes d’Ici) :

A propos de l’ex­po­si­tion « Traver­sées » dans diffé­rents lieux de Poitiers et de sa volonté affi­chée de sensi­bi­li­ser à la cause des migrants.

C’est parce que les migrants ne peuvent se conten­ter ni de compas­sion ni de bons senti­ments, que les 1,4 million d’eu­ros* dépen­sés pour susci­ter une telle mièvre­rie sont insul­tants d’abord pour les migrants, puis pour tous ceux et toutes celles qui les défendent et les supportent, au lieu de se conten­ter de les plaindre. Les machins faits à partir de gilets de sauve­tage qui ont fleuri partout en Europe pour finir enfin à Poitiers sont usés jusqu’à la corde et n’ont pas fait avan­cer d’un iota la cause des migrants. Affir­mons au contraire haut et fort l’idée que chaque euro dépensé pour ces « traver­sées » aurait été 1,4 million plus utile à Poitiers pour augmen­ter la capa­cité d’hé­ber­ge­ment du 115, pour permettre aux familles de migrants qui dorment dehors ou dans des condi­tions indignes d’avoir un toit. Ce « pognon de dingue » dépensé dans de telles expos est scan­da­leux. Il aurait pu servir pour amélio­rer la qualité de vie de tous les poite­vins avec ou sans papiers.

  • cf article de la NR jour­nal local du21/09/2019

2 réflexions au sujet de « DNSI : un billet d’hu­meur concer­nant l’ex­po­si­tion Traver­sées »

  1. pascal b dit :

    Ce coup de gueule me pose problème. Il est aussi possible d’entendre que ces œuvres artistiques peuvent émouvoir, notamment des jeunes. Les amener à voir différemment certaines images des médias concernant les migrants. Les conduire à voir les prostituées des trottoirs de Poitiers. Les émouvoir et les inciter à penser et à agir. Ce que les militant.e.s à l’ancienne-comme moi- échouent continûment à faire efficacement depuis longtemps.

    C’est une des possibilités d’ouverture au monde que l’art permet. Parfois.

    La question du coût de ce programme décidé en petit comité restant entière.

    Répondre
  2. Mehl didier dit :

    et quand je pense -association 100 pour 1- ds le sud vienne que nous ramons pour collecter des fonds pour le logement de migrants en attente d’un décision administrative et qui ne sont plus pris en charge par le cao du vigeant.
    en 2020, on va méme diminuer les moyens de cet établissement et d’autres de même type.
     

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.