Aller au contenu

Expo : Intros­pec­tions Japon 2011–2015 par Anna B.

Faisant suite à la catas­trophe de Sendaï et Fuku­shima, surve­nue le 11 mars 2011, cette série de pein­tures se veut vecteur de réflexions et de ques­tion­ne­ments.

« Depuis 1998, je travaille sur la tecto­nique des plaques pour une autre série de pein­tures (T.P.H* / tecto­nique des Plaques et des Humains), j’ai donc toujours une atten­tion parti­cu­lière pour les mani­fes­ta­tions intem­pes­tives de notre planète (érup­tions volca­niques, trem­ble­ments de terre, tsuna­mi…). D’autre part, j’ai de forts liens d’ami­tié avec des japo­nais et un fort inté­rêt pour la culture et la langue de ce pays. Il était donc tout natu­rel pour moi de scru­ter ce soubre­saut de l’écorce terrestre.

La violence du tsunami m’a surprise et atter­rée comme nombre de personnes. Je sais que le Japon se relè­vera de ceci.
En revanche, la violence de la catas­trophe nucléaire, qui dure depuis 5 ans main­te­nant, et dont les humains sont respon­sables, m’a renfor­cée dans mes convic­tions contre cette éner­gie que nul ne peut contrô­ler. Car jouer avec l’atome c’est comme jouer avec un boome­rang. Il te revient toujours. Mais l’atome, lui, il t’ex­plose à la gueule.

J’ai mêlé dans cette série de pein­tures enga­gées, données scien­ti­fiques, codes tradi­tion­nels japo­nais, pensées philo­so­phiques de Dogen et de Lao Tseu, infor­ma­tions issues des médias et de la presse mili­tante qui ont été mes outils pour penser et réali­ser cette série.

50 toiles de petit format sont présen­tées à la Gale­rie Le Mouton Noir, 20 rue du Mouton (place Montier­neuf, proche porte de Paris), 86000 Poitiers, du 7 au 20 mars 2016.

L’ex­po­si­tion est ouverte du mercredi au dimanche de 15h à 20h.

http://thear­to­fan­nab.blog­spot.fr/
http://www.gale­rie-mouton-noir.fr/

Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « Expo : Intros­pec­tions Japon 2011–2015 par Anna B. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.