Aller au contenu

Ferme­ture des gendar­me­ries en Sud Vienne

Un commu­niqué du Front de Gauche sud Vienne de juillet 2015

Suite à l’ar­ticle de presse du 23 07 2015 qui rend compte de la déci­sion de fermer les gendar­me­ries d’Availles Limou­zine et de la Trimouille le Front de Gauche Sud Vienne souhaite réagir en publiant ce commu­niqué de presse :

Une fois de plus nous consta­tons la dispa­ri­tion d’un service public de proxi­mité. (Après la ferme­ture de Centres des impôts, les menaces renou­ve­lées de ferme­ture de classes, les projets de ferme­ture de bureaux de poste comme à Persac, Verrières, etc. . .. ) Cette déci­sion, si elle est confir­mée aura des consé­quences graves pour la vie de nos communes.

Les services publics ont un rôle essen­tiel en parti­cu­lier dans nos zones rurales où les diffi­cul­tés, la préca­rité, l’iso­le­ment se déve­loppent. Issus du programme du Conseil Natio­nal de la Résis­tance ils permettent d’as­su­rer l’éga­lité des terri­toires et des citoyens dans les domaines de la santé, l’édu­ca­tion, la culture, la sécu­rité, la justi­ce…et consti­tuent un rempart contre toutes les inéga­li­tés et les injus­tices.

Ils sont un facteur impor­tant d’ac­ti­vité humaine et de vita­lité pour nos communes.

Or ces valeurs répu­bli­caines sont piéti­nées. Nous ne cessons depuis des années de dénon­cer ces poli­tiques de suppres­sion des services publics menées par les gouver­ne­ments succes­sifs et que pour­suivent aujourd’­hui au travers de la loi *NOTRe François Hollande et le gouver­ne­ment Valls.

Nous appe­lons les habi­tants à se rassem­bler et lutter contre ces déci­sions qui accen­tuent le déclin de nos communes rurales

Le Front de Gauche est au côté des citoyens pour exiger le main­tien et le retour de tous les services publics de proxi­mité et deman­der des comptes aux respon­sables poli­tiques qui prennent des déci­sions sans consul­ter celles et ceux qui sont ou seront confron­tés aux consé­quences de celles-ci.

Il y va de l’ave­nir de la démo­cra­tie, il y va de la vie dans notre terri­toire,

(*Nouvelle Orga­ni­sa­tion des Terri­toires de la Répu­blique)

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.