Aller au contenu

La « Macro­nie » en crise, se rassem­bler pour les faire échouer

La démis­sion de Nico­las Hulot est un véri­table coup de tonnerre dans la rentrée poli­tique. Sa déci­sion sonne comme un réqui­si­toire impla­cable contre la globa­lité de la poli- tique menée par Emma­nuel Macron.

Ce constat rejoint ce que chaque citoyen peut consta­ter : les consé­quences du boule­ver­se­ment clima­tique et envi­ron­ne­men­tal se concré­tisent tous les jours de façon plus brutale.

Face à cette situa­tion d’ur­gence, les choix de société mis en œuvre par le gouver­ne­ment sont une impasse : soumis­sion à l’aus­té­rité euro­péenne, poli­tique « pro busi­ness », extrac­ti­visme sans fin… Ces poli­tiques aggravent la crise sociale, écolo­gique, écono­mique. Le constat d’échec fait par Nico­las Hulot montre bien que, pour préser­ver la planète, il faut chan­ger de système.

Après l’af­faire Benalla, qui a consti­tué un scan­dale d’État, c’est un nouveau revers majeur pour Emma­nuel Macron dont le crédit poli­tique se désa­grège de plus en plus rapide- ment. Au moment où celui-ci veut enga­ger sans doute la réforme majeure de son quinquen­nat, avec la remise en cause du système de retraites par répar­ti­tion, la situa­tion se trouve modi­fiée. Un échec du pouvoir sur ce dossier consti­tue­rait une victoire majeure pour toutes celles et ceux qui défendent l’éga­lité des droits et la justice sociale.

L’is­sue de la crise actuelle n’est nulle­ment écrite d’avance Les forces de droite, menée par Laurent Wauquiez qui affirme son leader­ship sur Les Répu­bli­cains et qui ont soutenu la plupart des réformes du gouver­ne­ment, sont déter­mi­nées à prendre leur revanche et à s’im­po­ser comme la force d’al­ter­nance « respon­sable » et réac­tion­naire. Sans comp­ter la menace, toujours présente, du Rassem­ble­ment Natio­nal (ex-FN).

Il est essen­tiel que les forces du mouve­ment social, syndi­cats, asso­cia­tions, mouve­ments et partis poli­tiques se rassemblent pour impo­ser les exigences sociales et envi­ron­ne­men­tales comme les ques­tions centrales de cette rentrée. C’est l’enjeu des prochaines semaines. C’est l’objec­tif auquel le mouve­ment « Ensemble ! » est déter­miné à contri­buer.

Commu­niqué de Ensemble!
 Mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche écolo­giste et soli­daire.

Le 29 août 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.