Aller au contenu

La mani­fes­ta­tion du 12 septembre à Poitiers

Plus de 2500 mani­fes­tants à Poitiers, plus de 1000 à Châtel­le­rault. Si la CGT et Soli­daires formaient le gros du cortège, on a noté la présence de FSU, de l’UNEF ainsi que des syndi­cats de FO et de la CFDT. Tous les partis et mouve­ments de gauche étaient là aussi : PCF, Verts, France Insou­mise, LO, NPA et Ensemble.

Mais ce que beau­coup ont constaté avec espoir, c’est la parti­ci­pa­tion de nombreux jeunes dont certains avec des pancartes repre­nant des slogans percu­tants. Une bonne manif qui a rassuré tous ceux qui doutaient de la volonté des sala­riés de reje­ter cette loi Travail XXL. Vivi­fiant, reste à pour­suivre et ampli­fier la mobi­li­sa­tion le 21 et aussi le 23 à Paris.


Répres­sion, çà conti­nue :

Un ving­taine de jeunes s’af­fi­chant comme « auto­nomes » ont pris la tête du cortège pendant quelques temps. Cela sans aucun inci­dent, ce qui n’a pas empê­ché la police d’en inter­pel­ler deux pour port de cagoule !

En fin de manif, Soli­daire a fait une prise de parole pour annon­cer et dénon­cer l’in­cul­pa­tion de 9 cama­rades ayant occupé paci­fique­ment dans un cortège massif les voies ferrées en 2016 ( deux mili­tants de Soli­daires et sept liber­taires du collec­tif anti-répres­sion local). Un Comité de soutien s’est consti­tué dont Ensemble est partie prenante. Le procès est fixé le 17 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *