Aller au contenu

L’ap­pli­ca­tion de traçage des contacts StopCo­vid sera inutile et poten­tiel­le­ment dange­reuse si elle voit le jour

Lire ici les très bons argu­ments de la Quadra­ture du Net et ceux, très concrets et déduits de cas d’usages, présen­tés par un collec­tif de cher­cheurs.

L’ap­pli­ca­tion StopCo­vid serait inutile, dange­reuse pour nos liber­tés et pour­rait même aggra­ver la situa­tion sani­taire. L’ad­mi­nis­tra­tion et le Parle­ment doivent cesser d’in­ves­tir toute ressource humaine ou écono­mique dans ce projet vain et dange­reux. L’ur­gence est partout ailleurs.

Nos argu­ments pour reje­ter StopCo­vid, La Quadra­ture du Net, 14 avril 2020

Le traçage auto­ma­tisé des contacts à l’aide d’une appli­ca­tion sur smart­phone comporte de nombreux risques, indé­pen­dam­ment des détails de fonc­tion­ne­ment de cette appli­ca­tion. Nous sommes spécia­listes en cryp­to­gra­phie, sécu­rité ou droit des tech­no­lo­gies. Notre exper­tise réside notam­ment dans notre capa­cité à anti­ci­per les multiples abus, détour­ne­ments et autres compor­te­ments malveillants qui pour­raient émer­ger. Nous propo­sons une analyse des risques d’une telle appli­ca­tion, fondée sur l’étude de scéna­rios concrets, à desti­na­tion de non-spécia­listes.

https://risques-tracage.fr/

Pour celles et ceux que les enjeux tech­niques — et pas seule­ment — inté­ressent, lire cet article StopCo­vid vs Apple : pourquoi la France s’est mise dans une impasse de Nume­rama, ainsi que les propo­si­tions de l’INRIA, Insti­tut natio­nal de recherche en sciences et tech­no­lo­gies du numé­rique, orga­nisme public a qui le gouver­ne­ment a demandé de travailler sur une appli­ca­tion de traçage natio­nale (l’illus­tra­tion est extraite d’un docu­ment de l’INRIA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.