Aller au contenu

Le 26 mai, voter pour la liste de la France insou­mise.

Ensemble!, comme orga­ni­sa­tion, s’en­fonce dans la crise et dans la lente dégra­da­tion de ce qui était censé regrou­per le meilleur des expé­riences de la gauche révo­lu­tion­naire (LCR) des auto­ges­tion­naires (Alter­na­tifs) des ex PCF deve­nus critiques de certaines insti­tu­tions, etc.

Ensemble! n’ap­pelle à rien pour les élec­tions euro­péennes qui viennent.

Par contre, « Ensemble! insou­mis » regroupe celles et ceux qui, dans Ensemble!, ne mettent pas sur le même plan la liste de Manon Aubry avec celles des ex socia­listes de Glucks­mann toujours énamou­rés des insti­tu­tions euro­péennes ou celle du PCF toujours ami de la maire de Paris (une PS).

Et nous n’ou­blions pas d’être soli­daires des orga­ni­sa­tions de la gauche radi­cale d’ Espagne, du Portu­gal, du Dane­mark, d’Ita­lie, etc, qui ont fait alliance à juste titre avec France insou­mise.

Pascal Bois­sel, 10–04–2019

Commu­niqué de Ensemble insou­mis !

A Lisbonne puis à Bruxelles, plusieurs mouve­ments poli­tiques euro­péens (Pode­mos, Bloco de Esquerda, Franc insou­mise, l’Al­liance rouge et verte au Dane­mark, le parti de gauche en Suède, l’Al­liance de gauche en Finlande) ont adopté une décla­ra­tion « pour une révo­lu­tion citoyenne en Europe ».

C’est un appel à desti­na­tion des peuples euro­péens pour « briser les chaînes des trai­tés euro­péens » respon­sables de l’aus­té­rité, du dumping social et fiscal, de l’iné­ga­lité des droits.

Ils veulent un nouveau projet pour l’Eu­rope pour la justice sociale, la tran­si­tion écolo­gique, l’éga­lité des droits. Tout le contraire du libé­ra­lisme respon­sable de drames humains, sociaux et écolo­giques, et de la montée d’une extrême-droite menaçante.

En France, cette orien­ta­tion est portée par la France insou­mise. « Ensemble insou­mis » est plei­ne­ment impliqué dans la campagne de la liste menée par Manon Aubry, depuis son lance­ment.

Les mobi­li­sa­tions sociales actuelles (gilets jaune, climat, éduca­tion, santé, contre les licen­cie­ments, les violences sexuelles et pour les droits des femmes, contre le racis­me…) sont autant de résis­tances aux poli­tiques libé­rales d’E. Macron et de la Commis­sion euro­péenne.

Le 26 mai doit être l’oc­ca­sion que se mani­feste une oppo­si­tion la plus massive possible à la fois à la poli­tique d’Em­ma­nuel Macron et aux trai­tés euro­péens, pour une Europe des droits sociaux, démo­cra­tiques, de l’éga­lité des droits pour toutes et tous et qui ne laisse pas se noyer les migrant.e.s dans la Médi­ter­ra­née et assume son devoir d’ac­cueil.

C’est pourquoi, « Ensemble insou­mis ! » appelle à soute­nir et à parti­ci­per à la campagne aux côtés de la France insou­mise et à voter le 26 mai pour la liste menée par Manon Aubry.

Le 10 avril 2019.

Une réflexion au sujet de « Le 26 mai, voter pour la liste de la France insou­mise. »

  1. pascal b dit :

    Un rendez-vous internationaliste

    Réunion publique à Paris (20e)

    Retrouvez Manon Aubry, Miguel Urban (Podemos), Danielle Simonnet, Laurence Lyonnais et Sergio Coronado au Studio de l’Ermitage le lundi 15 Avril, à 19h30 ! 

    Pour rejoindre l’évènement Facebook : 
    https://www.facebook.com/events/2097599063669774/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.