Aller au contenu

« Les artistes et tech­ni­ciens du spec­tacle ne sont pas des mendiants »

En Poitou Charentes des actions sont prévues à Niort, La Rochelle, Saint Savin et Brioux sur Boutonne. Commu­niqué de la CGT Spec­tacle Poitou-Charentes

La protec­tion sociale est un droit pour tous les sala­riés
Manuel Valls a annoncé hier un plan qui se veut une sortie de crise. Il a annoncé le main­tien des crédits d’in­ves­tis­se­ment du minis­tère dans le spec­tacle vivant, ce qui est une bonne mesure, mais pas pour tout le champ du minis­tère : bien­tôt les vases commu­ni­cants en tapant sur tous les opéra­teurs (CNC, Opéra Natio­nal de Paris, France Télé­vi­sions…)  à qui on promet le pire ?
La concer­ta­tion avec les « trois sages » peut être accep­table, à condi­tion que nos propo­si­tions soient exami­nées, celles parta­gées dans la profes­sion, popu­la­ri­sées comme « plate­forme du comité de suivi ». Elles sont portées depuis plus de dix ans tandis que les signa­taires de l’Une­dic ont toujours refusé de les étudier.
Mais surtout Manuel Valls annonce que l’État va finan­cer le régime des inter­mit­tents du spec­tacle, préfi­gu­rant une caisse auto­nome que souhaite le Medef et la Cfdt depuis des années. Le Premier Ministre dit : « ce dispo­si­tif origi­nal est une forme indi­recte de soutien à la créa­tion artis­tique et il ne peut repo­ser entiè­re­ment sur la seule soli­da­rité inter­pro­fes­sion­nelle, même si elle en reste le cœur. L’État doit aussi assu­mer sa place autour de la table […] y compris pour le finan­ce­ment. »
La refon­da­tion sociale chère au Medef est en marche : il s’agit de décou­per par morceau la protec­tion sociale pour que l’État en prenne une partie à charge de plus en plus grande.
Pas plus qu’une subven­tion à l’in­dus­trie ou au commerce, l’as­su­rance chômage n’est pas une subven­tion cultu­relle, c’est un droit de tous les sala­riés.
Les inves­tis­se­ments publics doivent aller, eux, aux services publics, à la créa­tion et à l’em­ploi !
Manuel Valls dit lui-même en préam­bule que la contri­bu­tion écono­mique de la Culture est pour­tant posi­tive pour le pays.
On comprend mieux pourquoi le gouver­ne­ment, plutôt que de repor­ter l’ap­pli­ca­tion de cet accord de quelques mois, décide de l’agréer en l’état, en prenant en charge la non-appli­ca­tion du différé. C’est une mesu­rette pour passer l’été… et c’est mettre le doigt dans la caisse auto­nome.
Cette propo­si­tion figu­rait dans les textes du Medef en février comme pallia­tif à la suppres­sion des annexes que notre lutte unitaire a empê­ché en mars.
N’en restons pas là : défen­dons nos propo­si­tions alter­na­tives, refu­sons la réserve d’In­diens !
Luttons tous ensemble contre ce texte qui consti­tue une catas­trophe pour tous les deman­deurs d’em­ploi, travailleurs précaires, inté­ri­maires, cadres…
Nous appe­lons à pour­suivre et ampli­fier la lutte unitaire sous toutes ses formes avec des actions dès aujourd’­hui !
*   À Paris : AG unitaire lundi 23 juin 18h30 sous le péri­style de la Grande Halle de la Villette (M° Porte de Pantin)
*  Nous appe­lons à un temps fort de mobi­li­sa­tion le 26 juin. Rdv Fédé­ral à 13h30 devant Le Cirque D’hi­ver (110 rue Amelot 75011 Paris – M° Filles du Calvaire) pour rejoindre en cortège la mani­fes­ta­tion inter­pro­fes­sion­nelle à l’ap­pel de la Cgt qui partira de Bastille à 14H30 pour se rendre à Nation.
*  Nous appe­lons à une jour­née de grève massive dans tous les secteurs du spec­tacle, du cinéma et l’au­dio­vi­suel, le 4 juillet, jour de l’ou­ver­ture du Festi­val d’Avi­gnon.
Ce que nous défen­dons, nous le défen­dons pour tous, sala­riés, citoyens, spec­ta­teurs de notre travail.
Si le gouver­ne­ment ne nous entend pas pour sortir un plan d’apai­se­ment équi­li­bré et durable qui prenne en compte nos propo­si­tions, l’été ne se passera pas norma­le­ment !
Paris, le 20 juin 13H.
 
D’ors et déjà, en Poitou-Charentes, nous appe­lons à des rassem­ble­ments sur :
Le Festi­val Teci­verdi, à Niort le 26  juin 2014,
Le Festi­val Inter­na­tio­nal du Film de La Rochelle, le 27  juin 2014,
L’ou­ver­ture des Nuits Romanes, à Saint Savin le 28  juin 2014,
Le Festi­val au Village, à Brioux sur Boutonne le 4  juillet 2014…
Et ce n’est qu’un début !!!
 
Les heures et lieux de rendez-vous vous seront commu­niquées ulté­rieu­re­ment.
Faites circu­ler sur vos réseaux !

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.