Aller au contenu

Les ques­tions du philo­sophe Bruno Latour: quelles acti­vi­tés main­te­nir suspen­dues?

Un article paru dans la revue en ligne AOC.

https://aoc.media/

La conclu­sion:

« Un outil pour aider au discer­ne­ment.

Comme il est toujours bon de lier un argu­ment à des exer­cices pratiques, propo­sons aux lecteurs d’es­sayer de répondre à ce petit inven­taire. Il sera d’au­tant plus utile qu’il portera sur une expé­rience person­nelle direc­te­ment vécue. Il ne s’agit pas seule­ment d’ex­pri­mer une opinion qui vous vien­drait à l’es­prit, mais de décrire une situa­tion et peut-être de la prolon­ger par une petite enquête. C’est seule­ment par la suite, si vous vous donnez les moyens de combi­ner les réponses pour compo­ser le paysage créé par la super­po­si­tion des descrip­tions, que vous débou­che­rez sur une expres­sion poli­tique incar­née et concrète — mais pas avant.

Atten­tion : ceci n’est pas un ques­tion­naire, il ne s’agit pas d’un sondage. C’est une aide à l’auto-descrip­tion*.

Il s’agit de faire la liste des acti­vi­tés dont vous vous sentez privées par la crise actuelle et qui vous donne la sensa­tion d’une atteinte à vos condi­tions essen­tielles de subsis­tance. Pour chaque acti­vité, pouvez-vous indiquer si vous aime­riez que celles-ci reprennent à l’iden­tique (comme avant), mieux, ou qu’elles ne reprennent pas du tout. Répon­dez aux ques­tions suivantes :

Ques­tion 1 : Quelles sont les acti­vi­tés main­te­nant suspen­dues dont vous souhai­te­riez qu’elles ne reprennent pas ?

Ques­tion 2 : Décri­vez :

a) pourquoi cette acti­vité vous appa­raît nuisible/ super­flue/ dange­reuse/ inco­hé­rente ;

b) en quoi sa dispa­ri­tion/ mise en veilleuse/ substi­tu­tion rendrait d’autres acti­vi­tés que vous favo­ri­sez plus facile/ plus cohé­rente ? (Faire un para­graphe distinct pour chacune des réponses listées à la ques­tion 1.)

Ques­tion 3 :

Quelles mesures préco­ni­sez-vous pour que les ouvriers/ employés/ agents/ entre­pre­neurs qui ne pour­ront plus conti­nuer dans les acti­vi­tés que vous suppri­mez se voient faci­li­ter la tran­si­tion vers d’autres acti­vi­tés ?

Ques­tion 4 :

Quelles sont les acti­vi­tés main­te­nant suspen­dues dont vous souhai­te­riez qu’elles se déve­loppent/ reprennent ou celles qui devraient être inven­tées en rempla­ce­ment ?

Ques­tion 5 : Décri­vez:

a) pourquoi cette acti­vité vous appa­raît posi­tive ;

b) comment elle rend plus faciles/ harmo­nieuses/ cohé­rentes d’autres acti­vi­tés que vous favo­ri­sez ; et

c) permettent de lutter contre celles que vous jugez défa­vo­rables ? (Faire un para­graphe distinct pour chacune des réponses listées à la ques­tion 4.)

Ques­tion 6 : Quelles mesures préco­ni­sez-vous pour aider les ouvriers/ employés/ agents/ entre­pre­neurs à acqué­rir les capa­ci­tés/ moyens/ reve­nus/ instru­ments permet­tant la reprise/ le déve­lop­pe­ment/ la créa­tion de cette acti­vité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.