Aller au contenu

Les vacci­na­tions, la stupi­dité de Macron, les écoles

SNES-FSU

Annonce de la ferme­ture des établis­se­ments scolaires avec un passage partiel à l’école à distance. Cette déci­sion est un cruel constat d’échec de la stra­té­gie de Jean-Michel Blanquer.La semaine dernière, le ministre balayait d’un revers de la main le sujet des vacances scolaires en prétex­tant que cela rele­vait de la « pensée magique » car « on se conta­mine moins à l’école qu’en vacances ». Ce soir, Emma­nuel Macron annonce un passage au distan­ciel la semaine prochaine. Mais cela ne s’im­pro­vise pas ! Rien n’a été préparé, bien peu de leçons ont été tirées de l’épi­sode de l’an dernier.Face à l’im­pré­pa­ra­tion du minis­tère, c’est encore une fois les person­nels qui vont tenir l’Ins­ti­tu­tion, seuls. Élèves, familles et person­nels sont à nouveau préci­pi­tés dans l’in­connu. Cette séquence est à l’image de la gestion de la poli­tique gouver­ne­men­tale pour les écoles : déni de réalité, impré­pa­ra­tion, impro­vi­sa­tion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.