Aller au contenu

Les vacci­na­tions, la stupi­dité de Macron, les écoles

SNES-FSU

Annonce de la ferme­ture des établis­se­ments scolaires avec un passage partiel à l’école à distance. Cette déci­sion est un cruel constat d’échec de la stra­té­gie de Jean-Michel Blanquer.La semaine dernière, le ministre balayait d’un revers de la main le sujet des vacances scolaires en prétex­tant que cela rele­vait de la « pensée magique » car « on se conta­mine moins à l’école qu’en vacances ». Ce soir, Emma­nuel Macron annonce un passage au distan­ciel la semaine prochaine. Mais cela ne s’im­pro­vise pas ! Rien n’a été préparé, bien peu de leçons ont été tirées de l’épi­sode de l’an dernier.Face à l’im­pré­pa­ra­tion du minis­tère, c’est encore une fois les person­nels qui vont tenir l’Ins­ti­tu­tion, seuls. Élèves, familles et person­nels sont à nouveau préci­pi­tés dans l’in­connu. Cette séquence est à l’image de la gestion de la poli­tique gouver­ne­men­tale pour les écoles : déni de réalité, impré­pa­ra­tion, impro­vi­sa­tion.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.