Aller au contenu

Un local liber­taire attaqué par des fascistes à Lyon

Appel unitaire de soutien à la Plume noire, la librai­rie de l’UCL à Lyon attaqué par les fascistes le 20 mars
https://blogs.media­part.fr/union-commu­niste-liber­taire/blog/260321/toutes-et-tous-soli­daires-de-la-plume-noire

Le samedi 20 mars à 14h, la librai­rie la Plume Noire située au 8 rue Dide­rot sur les pentes de la Croix-Rousse, a été attaquée par une cinquan­taine de mili­tants d’ex­trême-droite cagou­lés ; alors que se tenait dans les locaux une récolte de produits de premières néces­si­tés pour les béné­fi­ciaires de l’as­so­cia­tion PESE (Pour l’Ega­lité Sociale et l’Eco­lo­gie).Cette attaque était prémé­di­tée, prépa­rée depuis l’an­nonce de la disso­lu­tion de Géné­ra­tion Iden­ti­taire le 3 mars 2021.Il ne s’agit pas de la première attaque que subit notre librai­rie : en 1997, elle avait été victime d’un incen­die crimi­nel; en 2016, une tren­taine d’in­di­vi­dus masqués avaient brisé les vitrines et tenté de péné­trer à l’in­té­rieur du local ; en décembre 2020, ce sont deux béné­voles de l’as­so­cia­tion PESE qui avaient été roués de coups.Cette fois-ci, c’est à coups de pavés que les nazillons ont brisé la porte d’en­trée et les vitrines ; certains ont tenté d’en­trer pour agres­ser physique­ment les 8 personnes présentes à l’in­té­rieur. Heureu­se­ment, il n’ypas eu de blessé.es et les voisin.es ont gran­de­ment parti­cipé à ce que l’at­taque ne dure pas plus long­temps.Cette attaque a été à l’image de l’ex­trême-droite lyon­naise : sour­noise et violente. Après avoir effec­tué quelques saluts nazis et scan­dés des insultes homo­phobes, les assaillants ont pu repar­tir en groupe, traver­ser plusieurs rues des pentes avant de poser avec une bande­role déro­bée sur la devan­ture de la librai­rie sans être nulle­ment inquié­tés par les forces de l’ordre pour­tant préve­nues de l’at­taque.Plus tard, nous avons appris de la part de poli­ciers eux mêmes que ce groupe dange­reux avait été repéré dès le début et suivi sur les camé­ras de surveillance. Néan­moins ils ne sont pas inter­ve­nus et les ont lais­sés repar­tir tranquille­ment après l’at­taque… Nous n’at­ten­dons rien du bras armé de l’Etat, mais cette tolé­rance vis à vis de ces attaques succes­sives est une nouvelle preuve évidente de l’im­pu­nité des groupes d’ex­trême-droite sur Lyon.Nous savons perti­nem­ment que cette attaque a un lien direct avec la disso­lu­tion de Géné­ra­tion Iden­ti­taire, notre impli­ca­tion poli­tique contre l’ex­trême-droite et la symbo­lique que repré­sente notre librai­rie.Depuis la disso­lu­tion de GI, notre camp social se doutait qu’une action violente se prépa­rait soit contre une mani­fes­ta­tion progres­siste, soit contre des mili­tant.es ou groupes iden­ti­fiés. Le message inscrit sur notre devan­ture la nuit suivant l’at­taque ne laisse pas de doute : « on ne dissous pas une Géné­ra­tion, rete­nez la leçon », accom­pa­gnée d’une croix celtique, un symbole fasciste.Notre impli­ca­tion poli­tique depuis des années dans les collec­tifs unitaires luttant contre les groupes d’ex­trême-droite à Lyon fait de nous une des cibles perma­nentes des fascistes et néo-nazis lyon­nais. Notre librai­rie auto­gé­rée, liber­taire est de fait un lieu de lutte contre toute les idéo­lo­gies haineuses et un lieu d’ac­cueil pour toutes et tous les opprimé.es.Face à ces attaques répé­tées contre notre librai­rie mais aussi face à celles perpé­trées contre des locaux, des acteurs et actrices de notre camp social à Lyon et ailleurs; nous souhai­tons orga­ni­ser une réponse unitaire et massive avec plusieurs objec­tifs : démon­trer à l’ex­trême-droite locale que nous ne nous lais­se­rons jamais inti­mi­der par leurs actions violentes; que la soli­da­rité face à ces violences est beau­coup plus grande et forte que leur volonté de faire peur; que par une mobi­li­sa­tion impor­tante, nous réus­si­rons à obte­nir la ferme­ture défi­ni­tive de leurs locaux. Nous tenons égale­ment à vous remer­cier pour tous les messages de soutien reçus de Lyon, de France et del’in­ter­na­tio­nal; qui prouvent bien que la lutte anti­fas­ciste est une lutte inter­na­tio­nale et que l’ex­trême-droite se combat par les luttes sociales un peu partout dans le monde. Nous tenons enfin à appor­ter notre soutien aux cama­rades kurdes qui ont égale­ment subi une attaque à Lyon le même jour par des fascistes natio­na­listes turcs. (…)

Premières signa­tures de soutien, reçues au 26 mars :ACORT, Assem­blée citoyenne des origi­naires de TurquieACU, Asso­cia­tion des commu­nistes unitai­resAl­ter­na­tives et Auto­ges­tionANC, Asso­cia­tion natio­nale des commu­nistes Asso­cia­tion Auto­ges­tionATMF, Asso­cia­tion des travailleurs Magh­ré­bins de France Attac, Asso­cia­tion pour la taxa­tion des tran­sac­tions finan­cières et pour l’ac­tion citoyen­neCDKF, Conseil démo­cra­tique kurde en Fran­ceCe­rises la Coopé­ra­ti­veCGT, Confé­dé­ra­tion géné­rale du TravailCISE, Confé­dé­ra­tion inter­na­tio­nale soli­daire et écolo­giste CJACP, Collec­tif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Pales­ti­neCNDF, Collec­tif natio­nal pour les droits des Femmes CNT, Confé­dé­ra­tion natio­nale du TravailCNT-SO, Confé­dé­ra­tion Natio­nale des Travailleurs·euses Soli­da­rité Ouvriè­reDAL, Droit au loge­mentÉ­di­tions AgoneÉ­di­tions La FabriqueÉ­di­tions Liber­ta­liaÉ­di­tions Syllep­seENSEMBLE!FA, Fédé­ra­tion anar­chis­teFasti, Fédé­ra­tion des asso­cia­tions de soli­da­rité avec toutes et tous les immi­gré·esFI, France insou­mi­seFon­da­tion Coper­nicFSU, Fédé­ra­tion syndi­cale unitai­reFUIQP, Front uni des immi­gra­tions et des quar­tiers popu­lai­resGDS, Gauche démo­cra­tique et socia­leGé­né­ra­tion·sJeune garde anti­fas­cis­teJJR, Juives et Juifs révo­lu­tion­nai­resLDH, Ligue des droits de l’Hom­meLes oiseaux de la tempête, Centre social auto­géré fouge­rais NPA, Nouveau parti anti­ca­pi­ta­lis­teOCML-VP, Orga­ni­sa­tion commu­niste marxiste-léni­niste – Voie prolé­ta­rien­nePCF, Parti commu­niste françaisPCOF, Parti commu­niste des ouvriers de Fran­cePEPS, Pour une écolo­gie popu­laire et socia­lePG, Parti de gauchePOID, Parti ouvrier indé­pen­dant démo­cra­tiqueSTJV, Syndi­cat des travailleurs et travailleuses du jeu vidéo UCL, Union commu­niste liber­tai­reU­nion syndi­cale Soli­dai­resVisa, Vigi­lance et initia­tives syndi­cales anti­fas­ciste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.