Aller au contenu

Maroc : les « damnés de la terre » ne supportent plus d’être trai­tés comme des ordures

Un article du blog de Moha­med Belaali

L’image a fait le tour du monde : Mohcine Fikri jeune vendeur de pois­son broyé par une benne à ordure pour avoir résisté à la destruc­tion de sa marchan­dise son seul et unique « capi­tal » qui lui permet­tait de survivre lui et sa famille. Cette image reflète la réalité de tous les prolé­taires de ce pays broyés eux aussi non pas par les camions poubelle mais par l’ex­ploi­ta­tion, les humi­lia­tions, les injus­tices et par la misère. Des Mouh­cine Fikri il y en a des millions et des millions au Maroc et dans tout le monde arabe. Cette image à elle seule repré­sente et symbo­lise le drame que vit au jour le jour une grande partie du peuple maro­cain. Cette mort tragique est égale­ment l’ex­pres­sion d’un ras-le-bol, d’un refou­le­ment par les masses oppri­mées de tant et tant d’injus­tices et d’hu­mi­lia­tions depuis des décen­nies.

Lire la suite ICI

Une réflexion au sujet de « Maroc : les « damnés de la terre » ne supportent plus d’être trai­tés comme des ordures »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.