Aller au contenu

« Mater­nité du Blanc : 17 jours de marche jusqu’à Paris pour sauver leur établis­se­ment »

Infor­ma­tion de Fran­ce3, avec une version blan­coise de Bella Ciao.

« « Jusqu’au bout on se battra »:

Dans le cadre de la mobi­li­sa­tion pour les hôpi­taux, le collec­tif Cpas­de­main­la­veille enta­mera, à partir du 1er décembre 2018, une marche de 17 jours depuis le Blanc (Indre) jusqu’à la capi­tale.

Par AJ  

Discu­ter, haus­ser la voix, occu­per des locaux, s’ha­biller en noir en signe de deuil, réali­ser des clips vidéo… Après avoir utili­sés tout un tas de méthodes pour se faire entendre et empê­cher la ferme­ture de la mater­nité du Blanc, qui a été actée le 19 octobre dernier, les membres du collec­tif Cpas­de­main­la­veille ont décidé cette fois-ci de… marcher.
Le 1er décembre prochain, les mili­tants débu­te­ront une marche de 17 jours allant de la commune du Blanc à Paris.Les raisons qui animent cette future action ? Les mêmes qu’à chaque fois : main­te­nir l’ou­ver­ture de la mater­nité pour que les femmes enceintes du terri­toire ne soit pas contraintes à faire de longs trajets pour pouvoir accou­cher.

Ce sera égale­ment l’oc­ca­sion de sensi­bi­li­ser à leur cause les Français, citoyens comme élus, qu’ils rencon­tre­ront durant leur périple.

Mercredi 21 novembre déjà, plusieurs dizaines d’entre eux ont décidé de se rendre en car à Paris pour mani­fes­ter. Des chants ont même été prépa­rés pour l’oc­ca­sion : « Nous ne céde­rons jamais » ou encore une version person­na­li­sée du fameux chant de révolte « Bella Ciao » (repo­pu­la­risé par la série espa­gnole La Casa de Papel)  défen­seurs de l’éta­blis­se­ment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.